Français du monde, France info

Français du monde. Donald Trump va-t-il saborder le tourisme en Israël ?

Les déclarations tonitruantes du président américain sur Jérusalem, capitale d'Israël, vont-elles avoir raison de l'incroyable dynamisme du tourisme dans l’État hébreu ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Emmanuel LangloisfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

David Frèche à Jaffa : \"De nos jours, c\'est une ville avec des Juifs et des Arabes qui s\'entendent bien\"
David Frèche à Jaffa : "De nos jours, c'est une ville avec des Juifs et des Arabes qui s'entendent bien" (EMMANUEL LANGLOIS / RADIO FRANCE)

Les déclarations du président américain sur Jérusalem vont-elles avoir raison de l'incroyable dynamisme du tourisme en Israël ? Les professionnels veulent croire que non. Pour la première fois, le pays a accueilli l'an dernier plus de trois millions de visiteurs étrangers, et pas seulement des pèlerins. La hausse atteint 25 %, à la grande satisfaction de ce guide français que nous avons rencontré.

Israël n'est pas qu'une terre de discorde

David Frèche l'explique en passant sur la colline de Jaffa : "De nos jours, c'est une ville avec deux ethnies, deux catégories de gens qui s'entendent relativement bien ensemble, les Juifs et les Arabes." 
Tout à côté de nous scintillent les lumières de Tel-Aviv, la moderne, la festive, avec ses plages et ses boîtes de nuit. L'
Office du tourisme israélien veut la mettre en avant comme une destination de city-break, le temps d'un week-end, à quatre heures et demie de vol de Paris : "L'idée, c'est de faire la promotion à la fois de Jérusalem et de Tel-Aviv, explique Linah Haddad, directrice à Paris. Ces villes présentent deux aspects très différents de culture, de vie quotidienne et de paysages."

Tradition et modernité dans les rues de Tel-Aviv, capitale d\'Israël, mais jusqu\'à quand ? 
Tradition et modernité dans les rues de Tel-Aviv, capitale d'Israël, mais jusqu'à quand ?  (Photo Emmanuel Langlois)

La plupart des touristes sont effectivement des pèlerins, venus visiter Jérusalem et découvrir le berceau unique des trois grandes religions monothéistes. Si on veut encore développer le secteur, il faut aller chercher au-delà du spirituel et du religieux.
"Les ornithologues vont venir ici parce que c'est un endroit extraordinaire pour la migration des oiseaux, détaille David Frèche, les amateurs de trekking et de randonnées vont venir parce qu'il y a de super balades à faire et ceux qui aiment la géologie vont voir des cratères qu'on ne trouve nulle part ailleurs."

Israël, petit pays de 400 kilomètres de long sur quelques dizaines de large

État juif ou laïc ? La question est sensible ici, où seul le mariage religieux est reconnu. Question de choix personnel, explique David Frèche : "Celui qui est juif et qui voudrait manger un sandwich jambon-beurre à Yom Kippour, le jour du Grand Pardon, le plus saint pour les Juifs, personne ne va lui faire de problème, c'est son choix."

La vieille ville de Jaffa \" De nos jours, c\'est une ville avec deux ethnies, les Juifs et les Arabes qui s\'entendent bien. \"
La vieille ville de Jaffa " De nos jours, c'est une ville avec deux ethnies, les Juifs et les Arabes qui s'entendent bien. " (Photo Emmanuel Langlois)

Agriculteur et ancien colon

Le Français vit depuis plus de 30 ans en Israël. Né en Algérie, arrivé enfant à Toulouse, il a suivi des études de médecine. Le déclic lui est venu sur le rallye Paris-Dakar au guidon de sa moto : "Je suis arrivé en Afrique et je me suis rendu compte que j'avais une vie assez déconnectée de mes traditions et de mes origines juives. Un jour, j'ai décidé de m'y intéresser et de venir en Israël pour apprendre ce peuple et son histoire." Il étudie la Torah dans une école religieuse, devient agriculteur et colon pendant 13 ans au Goush Katif, une implantation juive de Gaza, avant d'en être expulsé.

CMS-ContentHasMedias_2669275

Depuis 20 ans, il est guide sur cette terre où ont émigré des Juifs du monde entier

"Il y a d'abord eu l'arrivée massive de Russes après la Glasnot, puis d’Éthiopiens qui ont changé le paysage démographique d'Israël. Tout change très vite, la high-tech, des bâtiments se montent, des sociétés s'installent, c'est un pays en plein dynamisme." 

David Frèche, son chapeau de cow-boy toujours sur la tête, par-dessus sa kippa, est père de 8 enfants, 6 filles et 2 garçons, qu'il dit avec fierté avoir lui-même circoncis. L'un de ses meilleurs souvenirs est ce couple de clients un peu hésitant au départ à visiter avec lui Jérusalem, et qui a finalement fait son Alya, son émigration en Terre sainte.

Ecrire à David Frèche : tsvi.davidfreche@gmail.com

Ecrire à Linah Haddad : linah@goisrael.gov.ir

David Frèche à Jérusalem \" Tout change très vite, la high-tech, des bâtiments se montent, des sociétés s\'installent, c\'est un pays en plein dynamisme \"
David Frèche à Jérusalem " Tout change très vite, la high-tech, des bâtiments se montent, des sociétés s'installent, c'est un pays en plein dynamisme " (Photo Emmanuel Langlois)

Aller plus loin

L'Office de tourisme israelien&

David Frèche à Jaffa : \"De nos jours, c\'est une ville avec des Juifs et des Arabes qui s\'entendent bien\"
David Frèche à Jaffa : "De nos jours, c'est une ville avec des Juifs et des Arabes qui s'entendent bien" (EMMANUEL LANGLOIS / RADIO FRANCE)