Femmes d'exception, France info

Olivia Cattan dénonce "l'autismophobie" en France

Olivia Cattan est la "Femme d'exception" de ce dimanche. Maman d'un petit garçon autiste, elle dénonce dans un livre les 40 ans de retard de la France dans la prise en charge de ces enfants. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

"J'accuse l'Etat français de négligence et de
maltraitance vis à vis des enfants autistes
", écrit Olivia Cattan dans son
livre D'un monde à l'autre . Elle y raconte son combat de mère pour que son
petit garçon vive normalement. Rubens a été diagnostiqué autiste à l'âge de cinq
ans, il en a aujourd'hui huit : "Il va bien parce qu'il est à l'école, parce qu'il est
bien pris en charge.
"

"Nous ne vivions plus, nous survivions"

Rubens est le troisième enfant d'Olivia Cattan, déjà maman
de deux grandes filles. Le petit dernier vu comme un cadeau. Un peu trop calme
dans son berceau. Mais les doutes sont venus bien plus tard. A quatre ans,
Rubens ne parlait pas. Il ne dormait pas la nuit. Il refusait de manger de la
nourriture solide. Il n'allait pas à l'école. Olivia Cattan consulte alors tous
les pédopsychiatres et orthophonistes de Paris sans arriver à déterminer de
quoi il souffre. Dans le noir total, dans le néant, perdu face à son fils
devenue une énigme, la jeune femme décrit son isolement face à la situation, l'éloignement
des proches, une vie familiale difficile. "Nous ne vivions plus, nous
survivions
" explique l'auteur.

Pour Rubens, le déclic a été la méthode Feurstein, une
méthode comportementale, pratiquée dans un centre de Jérusalem en Israël. Après
un séjour d'un mois, Rubens parle, apprend et s'ouvre enfin à la vie. C'est un
nouveau départ, mais aussi le début  d'un
nouveau combat pour faire scolariser Rubens. "Les familles n'en peuvent plus, on est prêt à tout, on
est prêt à aller manifester dans les rues, à aller bloquer des rectorats. On
est prêt à tout parce qu'on n'en peut plus. On refuse que nos enfants ne soient
pas considérés comme des citoyens. Ces discriminations dont sont victimes nos
enfants, que ce soit à l'école, que ce soit au sport, que ce soit dans des
conservatoires, on ne le supporte plus. Ce sont des citoyens français, ils ont
le droit à l'éducation
", déclare
Olivia Cattan.

Seuls 20% des enfants autistes sont scolarisés en France

Seuls 20% des enfants autistes sont scolarisés en France.
Alors qu'une loi de 2005 impose que tout enfant souffrant d'un handicap puisse
être inscrit dans l'école de son quartier. La France a d'ailleurs été condamnée
par le conseil de l'Europe le 5 février dernier, pour ce manquement. En cause
notamment, le manque d'AVS, les auxiliaires de vie scolaire qui accompagnent
ces enfants pour les aider en classe. Olivia Cattan a d'ailleurs mis entre
parenthèses son métier de journaliste pour devenir l'AVS de Rubens.

Même combat pour que le jeune garçon fasse du piano ou du
tennis. Impossible. Les fédérations refusent. A l'exception de celle
d'athlétisme qui s'est engagée à les accueillir. C'est donc pour dénoncer tous
ces manquements qu'Olivia Cattan a écrit ce livre et a lancé ce "j'accuse ".
Elle parle d' "autismophobie" de la France et elle critique l'inaction du
gouvernement et l'ignorance de Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux
personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion.

►►► Association SOS Autisme France

(©)