Expliquez-nous, France info

Expliquez-vous ... les groupes d'amitié parlementaires

Les quatre parlementaires français qui se sont rendus en Syrie mercredi faisaient partie de groupes parlementaires d'amitié franco-syrienne. Que sont ces groupes d'amitié parlementaires ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'hémicycle de l'Assemblée nationale©MAXPPP)

Les groupes d’amitié rassemblent des députés, ou des sénateurs, qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur premier objectif est de tisser des liens avec des parlementaires étrangers. Ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et ils font rayonner l'Assemblée, ou le Sénat, à l'international. C’est la définition que l’on trouve sur le site de l’Assemblée nationale.  

Comment ça marche ?

En début de législature, les députés forment leurs groupes. Ils sont parfois des dizaines par groupe et ils peuvent être aussi dans plusieurs groupes d'amitié différents. Il y a plus de 160 groupes à l'Assemblée et 79 au Sénat. Les groupes ont un président, des vice-présidents, des secrétaires.

 

Un membre de groupes est amené à voyager dans les pays concernés, à participer à des réunions en France, à des réceptions officielles. La plupart du temps, les groupes d'amitié suivent la ligne officielle de la diplomatie française, mais pas toujours. On l'a vu avec la Syrie. 

Agrément

Pour qu'un groupe d'amitié bénéficie de l'agrément de l'Assemblée, il faut que le pays concerné ait un Parlement, qu'il appartienne à l'ONU et qu'il ait des relations diplomatiques avec la France. Mais on voit bien que dans le cas de la Syrie, il n'y a plus de relations diplomatiques avec la France depuis mars 2012, ce qui n'a pas empêché le groupe d'amitié de se former en début de législature, en juin 2012. Il y a 19 députés dans ce groupe au total. 

Critiques

Ces groupes d'amitiés sont souvent critiqués car ils sont parfois considérés comme un moyen de voyager aux frais de pays généreux ou de l'Assemblée. Le budget des groupes d'amitié oscille entre 500.000 et 600.000 euros à l'Assemblée. Mais il faut savoir que la majorité des groupes ne voyage pas du tout  et que les déplacements sont aujourd'hui limités.

Politique et affaires

Et puis, il existe des députés qui font partie de beaucoup de groupes. Par exemple, Olivier et Serge Dassault qui sont des vendeurs d'avions, avions de combat notamment, à l’export.  

A l'Assemblée, Olivier Dassault est vice-président des groupes d'amitié France-Qatar et France-Emirats Arabes Unis, président du groupe France – Arabie Saoudite et  membre des groupes Inde, Egypte, Etats-Unis et Turquie. Au Sénat, son père Serge Dassault est aussi membre de nombreux groupes d'amitiés : Arabie Saoudite et pays du golfe, Inde et Brésil.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ICI

(L'hémicycle de l'Assemblée nationale©MAXPPP)