Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous … Uber

Les taxis manifestent aujourd’hui dans Paris pour protester contre le service de VTC Uber. France Info vous rappelle ce qu’est Uber.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'appication Uber aux Etats-Unis©MAXPPP)

Uber est un service de Véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC). Le VTC, pour beaucoup, ce sont des voitures de luxe avec chauffeur en costume cravate. Mais, en fait, c’est beaucoup moins guindé que ça.

VTC

Le principe est le suivant : le VTC doit être réservé par le client par internet ou par téléphone. Il ne peut pas être interpelé dans la rue comme les taxis qui sont les seuls à pouvoir stationner sur la voie publique et à être hélés par le client.

 

Les VTC existent depuis 2009 grâce à la loi de modernisation du tourisme qui a permis leur existence. Des sociétés de VTC se comptent par milliers car les chauffeurs sont le plus souvent des auto-entrepreneurs. Ensuite, il existe des grosses structures : Le Cab, Transdev Shuttle et … Uber.

Uber

La petite histoire raconte que l’idée d’Uber serait née à Paris. Les créateurs américains auraient eu le déclic car ils ne parvenaient pas à trouver un taxi lors d’un déplacement dans la capitale française en 2008.

La start-up a commencé son activité à San Francisco en 2009. Au départ, elle fonctionne avec des SMS. Puis en 2010, Uber lance son l’application Smartphone pour réserver ses VTC. Grâce à la géolocalisation, ce service met en relation des passagers et des automobilistes non professionnels, qui s'improvisent chauffeurs de taxi pour arrondir leurs fins de mois. A Paris, ça a commencé en février dernier.

Concurrence déloyale

Face à ce modèle, les taxis dénoncent une concurrence déloyale. Car chauffeur de taxi, c’est une profession réglementée. Il faut une licence qui s’achète et se cède à prix d’or (240.000 euros en moyenne à Paris). Il faut passer un diplôme et, une fois installé, le tarif du taxi est réglementé, alors que le VTC fait ce qu’il veut.

Uber, puissante et critiquée

La société a été valorisée cette année à 17 milliards de dollars, alors qu’il ne s’agit que d’une start-up.  

Uber est présente dans plus de 200 villes et 45 pays. Mais elle fait grincer des dents et collectionne les poursuites en justice. Aux Etats-Unis, la ville de Portland dans l’Oregon a porté plainte contre Uber. La société est interdite en Allemagne à Berlin et Hambourg, partiellement interdire à Bruxelles en Belgique, et complètement interdite en Espagne.

 

(L'appication Uber aux Etats-Unis©MAXPPP)