Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... qui est Jean-Pierre Masseret

Les instances nationales du Parti socialiste mènent une course contre la montre pour obtenir l'invalidation avant 18H00 de la liste PS en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, dont le leader refuse de se retirer malgré l'avance du Front national. Jean-Pierre Masseret refuse de se soumettre aux injonctions venues de Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Jean-Pierre Masseret a à peu près tout connu : du mandat local au ministère. De la victoire avec panache à la défaite quasi honteuse. Ce fils de mineur s'est très vite engagé évidemment à gauche dans les années 60, quand il est étudiant à Clermont-Ferrand. Car Jean-Pierre Massenet est Auvergnat, né dans l’Allier il y a 71 ans.

Il n'est arrivé à Metz qu’en 1967 pour son premier poste d'inspecteur des impôts.  

Son premier mandat de conseiller général date de 1979.  Ensuite il a tout connu. Maire d'Hayange, (ville qui est devenue FN), conseiller municipal de Metz, président du conseil régional de Lorraine, sénateur depuis 1983. Il est même alors le premier sénateur socialiste de la Moselle et l'un des plus jeunes de France. Sénat qu'il n'a jamais quitté depuis 32 ans, sauf pendant quatre ans.

Car Jean-Pierre Masseret a même été secrétaire d'Etat aux Anciens combattants sous le gouvernement de Lionel Jospin.

Ensuite Jean-Pierre Masseret est retourné au Sénat et à sa Lorraine d’adoption dont il est le président du conseil régional depuis 2004. Présidence arrachée alors à Gérard Longuet.

C'est évidemment un très bon connaisseur de l'appareil. Rien, aucune trace dans ses interventions au Sénat ne vient entacher ses bonnes relations jusqu’à présent avec la rue de Solferino.

Lors des primaires de la gauche en 2006 il avait soutenu Ségolène Royal. Il a ensuite soutenu François Hollande en 2011.

Sa seule critique aujourd'hui à l'encontre du locataire de l'Elysée, "C'est le manque de pédagogie pour donner du sens à l'action " affirme Jean-Pierre Masseret au site Rue 89 qui lui a consacré un très long portrait. 

Européen convaincu, il a quand même voté contre le traité constitutionnel en 2005. Traité qui faisait la part belle à une gestion économique droitière, dit-il sur son site de campagne.

Un site de campagne ou il met en avant son attachement aux valeurs républicaines. Patriote fier de la Nation qui l’a vu naître.

Masseret n'est pas naïf et il sait depuis longtemps que la tentation du vote Front national est forte chez les électeurs de cette région.

Et pour lui  "C'est l'affrontement avec le FN qui fera reculer ce parti, pas l'évitement."

Jean-Pierre Masseret est un accro à la politique

Une passion : l’athlétisme et plus particulièrement le marathon qu’il a pratiqué à très bon niveau. Champion de Lorraine pendant 20 ans. Il a même été président de la Ligue d’Athlétisme de sa région. Il a trois enfants et deux petits -enfants pour qui dit-il,  il pourrait tout lâcher.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)