Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... les Verts

Alors que Denis Baupin a quitté à son tour les Verts, France Info vous rappelle l'histoire tourmentée du parti écologiste.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le logo d'EELV©MAXPPP)

Les Verts, puis Europe Ecologie-Les Verts, c'est le mouvement qui incarne l'écologie politique en France depuis plus de 30 ans. Il a réalisée des scores très variables aux élections, participé à des gouvernements, s'est souvent déchiré. Actuellement, le parti est dirigé par David Cormand, qui a récemment remplacé Emmanuelle Cosse.    

Les débuts dans le "ni droite ni gauche"  

Le label Les Verts est né en 1984 et le parti présente un candidat à la présidentielle de 1988, son leader Antoine Waechter, qui représente à l'époque le "ni droite ni gauche". Résultat, 3,7% des voix. 

 

Mais c'est dans d'autres élections que les Verts réussissent.  Aux européennes, autour de 10% en 1989 et 1999 et même plus de 16% en 2009.

Le parti marque aussi des points dans les élections municipales et dépasse la barre des 10% dans plusieurs villes. Il permet à la gauche d'emporter Paris et Lyon en 2001. 

A gauche !  

En 2001, les Verts ne sont plus dans le "ni droite ni gauche". Le basculement à gauche s'est fait en 1995 avec Dominique Voynet et deux ans plus tard, Les Verts participent au gouvernement de Lionel Jospin. C'est la gauche plurielle. Dominique Voynet est ministre.   

 

En 2002, le candidat des Verts Noël Mamère, choisi in extremis pour remplacer Alain Lipietz, réalise le meilleur score du parti à une présidentielle avec 5,2%. Le plus mauvais score sera enregistré par Dominique Voynet en 2007 avec 1,6%.   

EELV

Europe Ecologie-Les Verts arrive en 2009. C’est au départ une alliance entre Les Verts et les autres chapelles écologistes pour les élections européennes, avec Daniel Cohn-Bendit comme rassembleur (16% des voix).

 

Un an après, nait le parti Europe Ecologie-Les Verts. Sa patronne est Cécile Duflot. Pour la présidentielle de 2012, les Verts choisissent Eva Joly comme candidate face à Nicolas Hulot. L’ancienne juge ne réalise que 2,3% des voix, mais les écologistes entrent au gouvernement de Jean-Marc Ayrault. 

Les ultimes divisions

Depuis deux ans, les Verts se déchirent sur leur positionnement politique. Beaucoup s'opposent à la politique du gouvernement Valls jugée trop à droite. Cécile Duflot a quitté le gouvernement.

 

A l’inverse, des dirigeants quittent un parti qu'ils jugent gauchisant. Daniel Cohn-Bendit s'est éloigné dès 2012, et en 2015, c'est le départ de François de Rugy, puis de Jean-Vincent Placé et Barbara Pompili, qui rejoignent le gouvernement Valls.

 

Enfin, cerise sur le gâteau, le 11 février 2016, la patronne du parti Emmanuelle Cosse quitte son poste pour entrer elle-aussi au gouvernement. Le parti compte aujourd’hui moins de 10.000 adhérents.   

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Le logo d'EELV©MAXPPP)