Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... les livres politiques

Le livre sort lundi, mais le Figaro en publie les bonnes feuilles ce vendredi. Dans"La France pour la Vie", Nicolas Sarkozy fait l'inventaire de son quinquennat. Il trace également les grandes lignes de ce qui ressemble à un programme à un an et demi de l'élection présidentielle. Reste à savoir si ce livre sera efficace ! Généralement les livres politiques connaissent diverses fort

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les livres politiques se sont multipliés ces derniers mois. Ecrits par des hommes ou femmes politiques ou en collaboration avec un journaliste. Juppé, Cambadélis, Fillon, Duflot, Placé, Mélenchon, Gilbert Collard, Rama Yade, Clémentine Autain, Geoffroy Didier, Philippe de Villiers, Pierre Larrouturou et donc maintenant Nicolas Sarkozy. La prochaine présidentielle explique en partie le phénomène. Beaucoup de livres donc mais pas forcément beaucoup de lecteurs. Sans parler des livres sur les politiques qui eux trouvent un peu plus  facilement leur public  

Pourquoi ces livres politiques, écrit par des politiques ne se vendent pas très bien  ?

Il faut dire qu'une fois les bonnes feuilles publiés ces livres n'ont plus beaucoup d'intérêt puisque généralement leurs auteurs ne donnent pas beaucoup d'infos ou pèsent avec beaucoup de précaution ce qu’il faut dire ou ne pas dire. En gros, ils font de la com. Pour les spécialistes de l’édition quand un livre politique dépasse les 5.000 exemplaires. C’est un succès. En Octobre dernier le Parisien avait publié une enquête sur le ventes réèlles de ces livres. Les chiffres des éditeurs seraient généralement surgonflés constatait le journal.  

En 2015, Philippe de Villiers pourtant en marge de la politique aujourd'hui avait lui réussit son coup avec son livre qui s'est écoulé à plus de 184.000 exemplaires. A la 36e place des meilleures ventes de livre en France toute catégorie confondue. Fillon Juppé et Melenchon ont également plutôt bien vendu. En revanche Cécile Duflot n'a pas décollé, 665 exemplaires seulement. Tout comme Rama Yade, 989 exemplaires et surtout Jean-Christophe Cambadélis seulement 326 exemplaires.

On va dire que les politiques ne cherchent pas forcement les ventes mais de la  "com".Un peu comme pour les journalistes pour les politiques ça fait  "sérieux" d'avoir été publié.

On peut imaginer que livre de Sarkozy se vendra bien ?

Son éditeur parle d’un tirage de 120 exemplaires. Il y a une référence en la matière.

Après son départ de l’Elysée et une période où il s'était fait relativement discret Valery Giscard d’Estaing avait publié un essai en1984 :  "Deux Français sur trois". Il y écrivait ses ambitions pour la présidentielle de 88 . Le livre a évidemment excité la curiosité et s'est plutôt bien vendu mais Giscard n'est jamais vraiment revenu dans le jeu politique en tout cas au niveau de ses ambitions.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)