Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous ... les armes en France

Alors que Manuel Valls promet de durcir les peines contre le trafic d’armes, France Info vous donne quelques repères sur les armes en France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Arme de poing©MAXPPP)

Les armes en France sont classées en quatre catégories depuis 2013, A, B, C et D. Le classement est basé sur la dangerosité et a des implications sur les autorisations d'acquisition et de détention.

   

D et C

La catégorie la moins dangereuse est la catégorie D. On peut acheter les armes et les détenir librement. Globalement, ce sont les armes blanches, les matraques, les bombe lacrymogène, les pistolets d'alarme, les lanceurs de paintball. Dans cette catégorie toutefois, certaines armes doivent être enregistrées.

 

Ensuite, il y a la catégorie C. Là, il faut toujours déclarer son arme. En général, c'est pour le tir sportif ou la chasse. On y trouve les fusils à air comprimé, les armes à feu d'épaule, à répétition manuels ou semi-automatique. 

A et B

Ce sont les catégories les plus dangereuses. Actuellement, pour la catégorie B, il faut une autorisation, que ce soit pour le tir sportif ou pour se défendre quand on a une profession dangereuse. Cela comprend les armes de poing ou armes d'épaule. Avec des projectiles d'un diamètre inférieur à 20 millimètres.  

 

Dans la catégorie A, les armes sont interdites aux particuliers.  Il faut dire qu'on y trouve des armes à répétition automatiques, des mitrailleuses. Des choses encore plus impressionnantes comme des canons, des mortiers, des lance-roquettes et lance-grenades, des bombes, des torpilles ou des mines. 

Chiffres officiels  

Il est très difficile de connaitre le nombre d’armes en France. D'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, il y a environ trois millions d'armes à feu. On y trouve les armes de chasse. Il y en France 1,4 million de titulaires de permis de chasse et 160.000 personnes qui font du tir sportif, qui utilisent majoritairement des armes de catégories C et D. 

Estimations  

Les chiffres ne sont plus les mêmes quand on se lance dans les estimations. Les différentes sources, armuriers, spécialises, avancent des chiffres allant de 10 et 20 millions d'armes à feu.

 

Dans le lot, se trouvent de très vielles armes, qui datent souvent de la Seconde Guerre mondiale, les armes des grands- parents et arrières grands-parents, non déclarées.

 

Mais à côté, on trouve les armes issues du trafic, utilisées par le banditisme ou le terrorisme. La principale filière du trafic d'arme en France, c'est les Balkans, à la suite de l'éclatement de l'ex-Yougoslavie dans les années 90 avec des millions d'armes à feu sur ces territoires.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Arme de poing©MAXPPP)