Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... les allergies

C’est la journée française des allergies et aujourd'hui 20 % de la population en souffre. Selon l'OMS un individu sur deux qui vit dans un pays développé sera touché d'ici 2050.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(allergique aux graminés © Maxppp)

Même si la génétique peut être à l’origine des allergies aujourd’hui, ce qui explique ce boom des malades, ce sont les facteurs environnementaux. Les médecins de l’OMS parlent de maladies liées à l’évolution de notre civilisation.

Les scientifiques n’hésitent plus à pointer du doigt la pollution de l’air extérieur. Selon une étude épidémiologique de l’InVS, l'Institut de veille sanitaire, la pollution atmosphérique à cause de notre trafic routier, de nos industries, de nos chauffages au bois, par exemple augmente à long terme le déclenchement des allergies mais aussi de l’asthme. On ne parle pas seulement des particules mais aussi des oxydes d’azote et des dioxydes de souffre.

Le problème c’est qu’il ne faut pas non plus se croire à l’abri à l’intérieur de nos maisons puisque la qualité de notre air est aussi responsable de ce développement des allergies, selon les médecins. Le tabagisme passif, les sprays ménagers, les colles et les peintures de notre mobilier par exemple dégagent des composés organiques volatiles, du formaldéhyde qui fragilisent notre système immunitaire.

Pourquoi notre corps ne se défend plus face à ces agressions ?

C’est le contrecoup de l’amélioration de l’hygiène aussi de notre société. En stérilisant nos aliments, nos intérieurs, nos objets : nous sommes moins confrontés aux microbes notamment les bébés. C’est mieux pour la mortalité infantiles mais du coup, notre corps ne développe pas aussi bien qu’avant de système de défense. On ne nait plus allergique, on le devient.  Et pour ceux qui sont allergiques au pollen par exemple depuis toujours, les médecins observent qu’avec la pollution extérieure, ils déclenchent leurs symptômes plus tôt aussi dans la saison. Même chose pour  les allergies alimentaires chez les enfants à la cacahuète ou aux œufs. Elles ont été multipliées par deux ses 15 dernières années en France. Et ses allergies nous pourrissent la vie : pour certains ce ne sont parfois qu’un léger rhume des foins mais pour d’autres cela peut aller jusqu’au choc anaphylactique, jusqu’à l’asphyxie.

(allergique aux graminés © Maxppp)