Cet article date de plus de sept ans.

Expliquez-nous … le moustique tigre et le chikungunya

écouter (453605min)
Alors qu’un spécimen de moustique tigre a été identifié en région parisienne, France Info revient sur la maladie qu’il transmet, le chikungunya.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Spécimen de moustique tigre©MAXPPP)

Le moustique tigre est l’insecte qui véhicule le chikungunya et la dengue. Concrètement, l'insecte prélève le virus du chikungunya en piquant une personne atteinte de la maladie. Il se contamine, et lors d’une autre piqûre, le moustique contaminé peut transmettre le virus à une personne saine. En revanche, les malades ne sont pas contagieux entre eux, par contact ou postillon.

Fortes douleurs

Le chikungunya est une maladie très douloureuse surtout au niveau des articulations. D'ailleurs, chikunguniya dans un dialecte africain, cela signifie "celui qui marche courbé en avant" tellement le malade souffre. Les douleurs se situent sur les poignets, les doigts, les chevilles, les pieds, les genoux. Les malades peuvent aussi avoir des maux de tête, de la fièvre, des douleurs musculaires.

 

La maladie peut être mortelle dans des cas très rares. Elle est  surtout très invalidante pendant longtemps. Si la fièvre disparait vite en général, les douleurs articulaires peuvent en revanche durer plusieurs semaines, voir plusieurs mois et carrément plusieurs années quand le malade est âgé.   

 

Face à cette maladie, il n’y pas de recette miracle. Avant la piqure, il faut se protéger des moustiques avec des insecticides.  

Après la piqure, il faut voir le médecin. Malheureusement, il n'y a pas de thérapeutique spécifique. On prend des anti-douleurs, des anti-inflammatoires et on attend que ça passe.

Origine de la maladie

Le chikungunya vient des zones tropicales. On a décrit la maladie pour la première fois en Tanzanie en 1952. Depuis cette date, le chikungunya s'est propagé en Afrique, en Asie  dans l'Océan Indien, notamment à la Réunion en 2005 et 2006. Plus récemment, les Caraïbes on été touchées. L'épidémie est très présente en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane. 135.000 personnes ont été touchées en huit mois. Et en France métropolitaine, plusieurs centaines de cas suspect de chickungunya ont été signalés depuis début mai.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.