Cet article date de plus de sept ans.

Expliquez-nous ... le grand emprunt

écouter (453605min)
Alors que François Hollande a annoncé une 3ème levée de fonds pour le grand emprunt, France Info vous rappelle d'où vient cet emprunt.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Billets en euros©MAXPPP)

L’idée d’un grand emprunt a été lancée par Nicolas Sarkozy en 2009 lors d’un discours devant les députés et les sénateurs français réunis en Congrès à Versailles.

Pourquoi le grand emprunt ?

A l'époque, le président de la République veut trouver de l'argent pour financer des investissements d’avenir, des investissements lourds. Mais sans exploser les règles budgétaires fixées par l'Europe.

Il faut se souvenir que 2009 est une année terrible pour le budget de la France, un an après la déflagration de la crise financière. Le déficit budgétaire représente 7,5% du PIB. La France connait sa pire récession depuis la fin de la guerre, avec un PIB en baisse de 2,9%

Commission

Pour définir les contours du grand emprunt, une commission est créée, présidée par deux anciens Premier ministres, le socialiste Michel Rocard et l'UMP Alain Juppé.

La commission trace six axes stratégiques majeurs pour ce qu'on appellera le PIA, le programme d'investissements d'avenir : enseignement supérieur et la formation, recherche,  modernisation industrielle, développement durable, économie numérique et santé et biotechnologies. 

35 milliards pour débuter  

Au départ, certains évaluaient l'emprunt entre 80 et 100 milliards d'euros, ce qui est énorme. Finalement, ça sera 35 milliards pour commencer. 

Par ailleurs, au départ on pensait que l'Etat ferait appel à l'épargne des Français. Au final, l'Etat se tourne vers les marchés financiers.

La gauche poursuit le mouvement  

Arrivée au pouvoir, la gauche va lever de nouveaux fonds.En 2013,  Jean-Marc Ayrault décide de lever 12 milliards d'euros supplémentaires, ce qui fait 47 milliards au total. Et aujourd'hui, sur cette somme plus de 33 milliards ont été engagés. La recherche et l'enseignement supérieur se taillent la part du lion, avec des dizaines de projets.  

Troisième levée de fonds

François Hollande vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds. Il n’a pas dit pour quel montant, mais il répond à une demande de Louis Schweitzer, le commissaire général à l'investissement qui plaide pour dix milliards supplémentaires car en 2017, tout l'argent des deux tranches précédentes aura été consommé. Pour des investissements au-delà de 2017, il faut donc emprunter à nouveau.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.