Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous ... la taxe de séjour

Alors qu’Airbnb s’apprête à prélever la taxe de séjour à Paris, France Info vous rappelle comment fonctionne ce prélèvement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La Grande Motte dans l'Hérault©MAXPPP)

La taxe de séjour est payée par le vacancier auprès de l'établissement où il loge et l'argent est ensuite reversé à la commune qui a décidé d’imposer ce prélèvement. 

Quels établissements ?

La taxe de séjour se paie quand on réside dans les hôtels, les résidences et les meublés de tourisme. Les chambres d'hôtes, les villages de vacances, les campings, les ports de plaisance, les aires de stationnement, les auberges de jeunesse. C'est un tarif par personne et par nuit. La taxe peut être prélevée toute l'année ou seulement en saison.  

Quels tarifs ?

Le montant de la taxe varie en fonction du type d'hébergement et de son standing. Un hôtel 5 étoiles, c'est entre 65 centimes et 3 euros la nuit par personne (4 euros pour un palace).

 

Plus on descend dans le nombre d'étoiles, plus la fourchette des prix baisse ; les résidences de tourisme et les meublés sont taxées dans les mêmes proportions que les hôtels.

 

Les villages vacances, les terrains de camping sont moins chers, tout comme les chambres d'hôtes, les aires de camping-cars, les ports de plaisance. Par exemple, dans un port de plaisance, la taxe coûte entre 20 et 75 centimes la nuit.

 

Signalons que le département où se trouve la commune peut instituer une taxe additionnelle de 10 % à la taxe de séjour.

Qui paie ?

Tout le monde ne paie pas la taxe. Les moins de 18 ans en général sont exonérés. Pareil pour les gens qui travaillent pour la saison dans la commune et aussi ceux qui bénéficient d'un hébergement d'urgence dans la commune concernée.

Que devient l’argent ?   

L’argent récolté sert à financer les dépenses de la commune qui sont liées à sa fréquentation touristique, il sert à développer l'offre touristique et à protéger les espaces naturels touristiques.

 

Entre 2.000 et 3.000 communes en France perçoivent la taxe. Au départ, il s'agissait de stations thermales, balnéaires, de sport d'hivers. Puis se sont ajoutées les communes du littoral, de montagne et des grandes communes touristiques. C’est un impôt facultatif. Les communes ne sont pas obligées de l'appliquer.  

Quelle origine ?  

La taxe de séjour est ancienne. Elle date de 1910. Elle a été instaurée en France pour aider les stations thermales, les villes d'eau, face à la concurrence des stations d'Allemagne ou d'Autriche-Hongrie. Les équipements en France n'étaient pas à la hauteur, et la taxe était là pour améliorer les infrastructures françaises.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(La Grande Motte dans l'Hérault©MAXPPP)