Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... La stratégie économique de Whirlpool en Europe

Alors que les révélations sur les "Paradise Papers" mettent en lumière les pratiques complexes d'optimisation fiscale de Whirlpool, franceinfo revient sur la stratégie économique du groupe américain en Europe. Dernier épisode en date: la délocalisation de son usine d'Amiens en Pologne. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Emilie GautreaufranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le site Whirlpool d\'Amiens (Somme) en janvier 2017.
Le site Whirlpool d'Amiens (Somme) en janvier 2017. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

L'implantation en Europe de l'Américain Whirlpool -entreprise fondée en 1911 dans le Michigan- remonte au début des années 90 avec le rachat du Néerlandais Philips.

Le centre névralgique de la stratégie européenne du groupe devient alors l'usine de fabrication de lave-linges d'Amiens, qui en 1991 prend le nom de Whirlpool France.

A partir de 1994 y sont aussi fabriqués l'ensemble des sèche-linges européens du groupe, qui étaient jusque-là produits à Schorndorf en Allemagne.

En 1998, le site français emploie 1000 personnes et produit 850.000 appareils par an.

En 2002, le groupe décide de transférer sa production de lave-linges à Poprad, en Slovaquie. Les structures de production françaises sont réorganisées, les coûts réduits, les effectifs aussi.

La France au coeur de la stratégie européenne...

Entre 2010 et 2015, dans un contexte de cure d'austérité sur ses sites au niveau mondial, Whirlpool décide de réinvestir à Amiens pour améliorer les processus de fabrication, développer de nouvelles gammes de sèche linges, augmenter ses moyens commerciaux et de marketing. Le groupe évoque alors "l'un des plus gros plans d'investissements jamais réalisés en Europe", moyennant réorganisation d'horaires et plusieurs plans de départ.

... Jusqu'à la délocalisation en Pologne

Une nouvelle étape cruciale est le rachat par Whirlpool en 2014 de la marque italienne Indesit. Whirlpool se retrouve alors en Europe avec des doublons et de nombreuses usines dans un contexte où la tendance est plutôt au regroupement des sites.

Commence à être évoqué le projet d'un déplacement de la production française vers la Pologne où les coûts de fabrication et du travail sont moindres et les avantages fiscaux plus nombreux pour les entreprises s'implantant dans certaines zones.

L'hypothèse est confirmée en janvier dernier. L'arrêt de la production de sèche- linges à Amiens est annoncée pour juin 2018, au profit du site polonais de Lodz, appelé à devenir le "point central" de la nouvelle production de sèche-linges de Whirlpool pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen Orient, au nom « de la sauvegarde de la compétitivité », d' "économies d'échelle" et de la "mise en place d'un modèle économique viable"

Depuis, le site Whirlpool d'Amiens a été repris, dans le cadre d'un accord entre Whirlpool et l'industriel local Nicolas Decayeux. 277 postes sur 290 -hors intérimaires- devraient à terme être préservés.

Le groupe américain a en parallèle annoncé une réorientation de sa production au Royaume-Uni avec des produits destinés spécifiquement aux marchés britannique et irlandais.

Le site Whirlpool d\'Amiens (Somme) en janvier 2017.
Le site Whirlpool d'Amiens (Somme) en janvier 2017. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)