Cet article date de plus de sept ans.

Expliquez-nous … la partition de Jérusalem

écouter (453545min)
L'attentat dans une synagogue de Jérusalem-Ouest et la tension très forte à Jérusalem-Est font ressurgir la question de la partition de Jérusalem.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (Vue aérienne de Jérusalem©MAXPPP)

Pour comprendre la division de la ville, il est nécessaire de remonter à 1947, quand l'ONU vote le partage de la Palestine jusqu'alors sous mandat britannique. Les Nations-Unie décident de créer un état juif, un état arabe et de placer Jérusalem et sa banlieue sous contrôle international. Le plan de partage est refusé par les arabes et, quand Israël est proclamé en 1948, la guerre éclate aussitôt entre le nouvel Etat et ses voisins arabes.

Est et ouest

A la fin de la guerre, les cartes ont bougé. Pour Jérusalem, cela se traduit ainsi. La partie Ouest de la ville est occupée par Israël et la partie Est par la Jordanie. Dans la partie Est se trouve la vieille ville de Jérusalem et son enceinte. En 1950, Israël déclare que Jérusalem est sa capitale alors que c'est Tel-Aviv qui est reconnue par la communauté internationale.

L’occupation israélienne de Jérusalem-Est   

En 1967, la situation évolue radicalement avec la guerre des six jours. Israël remporte ce nouveau conflit face aux pays arabes et occupe Jérusalem-Est ainsi que la Cisjordanie attenante. Israël a alors accès à la vieille ville de Jérusalem où se trouve le mur des lamentations. L'ONU demande dans la résolution 242 le retrait des territoires occupés mais Israël refuse et annexe carrément Jérusalem-Est. Et en 1980, la loi fondamentale israélienne entérine le statut de la ville en capitale "éternelle et indivisible".

Colonisation

Jérusalem est revendiquée par les palestiniens qui veulent en faire la capitale de leur Etat. La question de Jérusalem était l'une des pierres d'achoppement des négociations israélo-palestiniennes quand il y en avait encore.

Mais depuis 40 ans, Israël implante des colonies de peuplement au milieu des zones d'habitations palestiniennes de Jérusalem-Est. Ensuite aux abords de Jérusalem, en Cisjordanie, il y a aussi des implantions de colonies.

Avenir compromis   

Cela rend quasiment impossible la coexistence de deux capitales à Jérusalem, une israélienne et une palestinienne.

Jérusalem-Est est mitée par les colonies à l’intérieur et elle est aussi entourée de colonies implantées en Cisjordanie. Ces zones de peuplement imbriquées compromettent très sérieusement la création d'une capitale palestinienne qui aurait la physionomie d'une peau de léopard. Et de plus, elle ne pourrait pas faire la jonction avec la proche Cisjordanie. Son développement serait  entravé. 

 (Jérusalem et ses alentours©Idé)

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.