Cet article date de plus de six ans.

Expliquez-nous… la FNSEA

écouter (5min)
Le plan d'urgence pour calmer la colère des éleveurs est présenté ce matin en Conseil des ministres. Hier, la FNSEA a organisé des blocages de routes à Caen, Evreux et au Mont Saint-Michel pour protester contre la baisse des prix d'achat de leurs productions. L’occasion de rappeler ce qu’est la FNSEA.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Le logo de la FNSEA© Maxppp)

La FNSEA, c'est la fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles. Créée en 1946, après la seconde guerre mondiale avec pour objectif d'aider à la reconstruction de la France. 

Elle est organisée en fédérations départementales, c'est pourquoi vous entendez souvent parler de la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles). Elle compte entre 220.000 et 240.000 adhérents. On dit en général que la FNSEA est le plus puissant syndicat d'agriculteurs. C'est vrai. Il a reçu 56,5% des voix aux dernières élections en 2013.

Elections

Environ trois millions d'agriculteurs (actifs et retraités) vont voter tous les six ans pour renouveler l'assemblée permanente des Chambres d'Agriculture. La FNSEA est arrivée en tête des dernières élections, devant la Coordination rurale et la Confédération paysanne.

 

Les Chambres d'agriculture sont des organes consultatifs entre le monde agricole et les pouvoirs publics. Ils sont les porte-parole des agriculteurs et ont des missions d'expertise.

Pouvoir d'influence ?

La FNSEA est un syndicat qui ne donne jamais de consigne de vote lors d'élection présidentielle ou locale (exceptée celle de 2002 entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen. La FNSEA avait alors appelé à voter Chirac), mais on sait qu'elle est proche de la droite. Dans les années 60, c'est l'Etat qui met en place un système de représentation agricole auprès des pouvoirs publics. Il choisit la FNSEA et les jeunes agriculteurs pour être les piliers du système.

 

Pour coordonner tout ça, il crée en 1966 un Conseil de l'agriculture française qui est présidé par la FNSEA. Quand elle arrive au pouvoir, la gauche essaye de distendre les liens entre le syndicat et la droite. Elle va notamment encourager la pluralité du syndicalisme agricole. On verra la création de la Confédération paysanne en 1987 et de la Coordination rurale en 1992. Mais pour une chercheuse du CNRS spécialisée, la FNSEA est toujours comme un "vice-ministre de l'agriculture ".

Méthodes choques

Quand les agriculteurs de la FNSEA ne sont pas contents, ils le montrent. Ils déversent du fumier, ils bloquent les routes avec des tracteurs, ils saccagent des bâtiments, comme celui de la ministre de l'environnement en 1999, Dominique Voynet.

 

Leurs détracteurs affirment qu'ils ne sont jamais punis par la loi, qu'ils ont l'impunité totale et qu'ils sont donc protégés par l'Etat.

Faux répond la FNSEA qui explique qu'elle a été condamnée récemment, notamment pour avoir arraché les grilles de préfectures, comme celle de Dijon. Quant aux actions coups de poing, là les choses changent. Selon la FNSEA, joint par France Info, les grosses actions comme hier sont rares et depuis plusieurs années, les fruits et légumes ne sont plus jetés et écrasés mais "déversés " et donnés à des associations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.