Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... la centrale nucléaire de Fessenheim

La production de la centrale nucléaire de Fessenheim a totalement cessé depuis samedi soir. Un défaut d'étanchéité a provoqué l'arrêt de son unité de production n°1. La n°2 est elle arrêtée pour maintenance. Cette centrale n'en est pas à son premier incident.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Centrale nucléaire de Fessenheim © Maxppp)

Fessenheim est la plus vieille centrale en activité du parc nucléaire français. Le réacteur n°1 a été démarré le 7 mars 1977. Elle est installée à une petite trentaine de kilomètres au nord de Mulhouse en bordure du Grand canal d'Alsace. 

Fessenheim, ce sont deux réacteurs à eau sous pression de 900 mégawatts. En 2014, 12  milliards de kWh ont été produits soit près de 85 % de la consommation d'électricité d'une région comme l'Alsace. Ce volume représente un peu plus de 2 % de la production totale des centrales françaises. 800 salariés EDF et 250 prestataires permanents travaillent sur le site. Enfin, et c'est une particularité, la société allemande EnBW et un consortium de sociétés suisses ont participé à sa construction. Actionnaires à  hauteur de 32 %. En retour une partie de l'éléctricité produite leur est reservé. Cette centrale est l'objet d'un débat quand à sa fermeture depuis la catastrophe de Fukushima au Japon. Pendant sa campagne Francois Hollande avait promis cette fermeture "Je ne voulais pas viser Fessenheim en particulier mais parce que c'était la plus vieille centrale ", a-t-il précisé plus tard. Pourtant pour les écologistes et certains riverains,c'est bien cette centrale qui pose problème. Les défauts de sûreté de Fessenheim sont nombreux. Elle est construite dans une zone sismique. Sa conception serait plus fragile que celle d'autres centrales et pourrait mettre en danger la nappe phréatique. À ces défauts s’ajoutent les risques liés au vieillissement. Ses réacteurs ont été mis en service il y a près de 40  ans précisement la durée de fonctionnement prévue à la conception de la centrale.  

Une centrale en sursis ?

La reflexion est en cours. La loi de transition énergétique prévoit de ne pas dépasser le plafond de puissance des 58 réacteurs actuels mais rien ne vise directement Fessenheim sinon la promesse de Francois Hollande.Les études sont lancées. Un délégué interministériel à la fermeture de Fessenheim a été nommé. Il y aura deux réacteurs qui fermeront quand deux réacteurs nouveaux vont s'ouvrir et pas forcément Fessenheim a rappelé recemment Segolène Royal  . Et les doutes sur la fermeture de la centrale de Fessenheim se sont encore renforcés après le report à 2017 du démarrage de l'EPR de Flamanville dans la Manche. EDF a investi 500 millions d'euros ces dernières années à Fessenheim ces dernières années pour améliorer la sûreté de la centrale et  l'ASN a donné son accord à la poursuite de l'exploitation pour dix ans supplémentaires. 

(Centrale nucléaire de Fessenheim © Maxppp)