Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... l'occupation du théâtre de l'Odéon

Toujours occupé par les intermittents, le théâtre de l'Odéon est depuis longtemps au centre des luttes, des insurrections et ce, même, avant mai 68.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Théâtre de l'Odéon occupé par les intermittents du spectacle © Maxppp)

"On a choisi ce théâtre parce que c'est un théâtre public. C'est un lieu symbolique aussi parce qu'il avait déjà été occupé ", expliquait ce lundi la coordination des intermittents et précaires. C’est effectivement un symbole de la culture française et c'est effectivement aussi un lieu qui a connu bien des débats notamment en mai 1968  où le théâtre a été occupé par des étudiants. Et pourtant ce théâtre n'était pas destiné à un être un lieu de contestation. Il a été inauguré en 1782, construit à l'origine pour abriter la Comédie-Française. Il est situé à proximité du jardin et du palais du Luxembourg dans le 6e arrondissement de Paris.  Il s'agit d'un théâtre  "à l'italienne" avec une scène de forme cubique et une salle en demi-cercle.

 

L'extérieur est de style néoclassique avec des colonnes doriques en façade. Ce n'est pourtant qu'en 1796 qu'il prend le nom d'Odéon en référence à la Grèce antique. Dans l'architecture antique, un odéon est un petit théâtre fermé. Le théâtre a été plusieurs fois rénové. La salle peut contenir 800 spectateurs, depuis sa restauration et sa réouverture en 2006. Il est aujourd'hui l'un des six théâtres nationaux de France entièrement subventionnés par le ministère de la Culture. Depuis 1990, le théâtre de l’Odéon s'appelle officiellement Odéon–Théâtre de l'Europe.

Un lieu qui a connu des évènements extraordinaires

Son histoire a été ponctuée par deux incendies en 1799 et en 1818. Des grandes créations y ont été présentées. Sarah Bernhardt y a débuté. Mais c'est surtout un lieu qui a servi d'écho à différents événement politiques parisiens. Pendant la révolution et la période de la Terreur, le théâtre et ses comédiens ont quelques soucis avec les autorités qui le ferment quelques mois. En 1830, pendant les journées des  "Trois Glorieuses" le théâtre est au centre de l'insurrection de la jeunesse révolutionnaire. En avril 1966, un scandale provoqué par la création des Paravents  de Jean Genet. Une pièce qui remet à vif les plaies encore mal cicatrisées de la guerre d'Algérie. En mai 68, les étudiants occupent le théâtre avec la quasi bénédiction de son directeur Jean-Louis Barrault qui sera ensuite viré. Et bien sûr les intermittents ont eux investi à plusieurs reprise l'Odéon pour faire entendre leur revendications.

Le théâtre est complètement indépendant de la Comédie-Française depuis 1990 

L'Odéon accueille et coproduit les spectacles des grands metteurs en scène européens. Depuis janvier son directeur est Stéphane Braunschweig. Une nomination qui évidement a été l'objet de débats et de polémiques.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Théâtre de l'Odéon occupé par les intermittents du spectacle © Maxppp)