Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... L'industrie du papier en France

Alors que les machines de l'ancienne papeterie de Docelles, dans les Vosges, doivent être vendues aux enchères, franceinfo se penche sur ce que représente l'industrie du papier en France aujourd'hui: chiffres, évolution et perspectives. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Emilie GautreaufranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L\'usine de papier de Docelles, dans les Vosges, avait plus de cinq siècles d\'existence lorsqu\'elle a fermé, en janvier 2014. 
L'usine de papier de Docelles, dans les Vosges, avait plus de cinq siècles d'existence lorsqu'elle a fermé, en janvier 2014.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Près de 12.500 employés, 85 usines, 75 entreprises

La production française de papiers et de cartons se situe au quatorzième rang mondial. Les quatre premiers producteurs sont la Chine -le berceau du papier- les Etats Unis, le Japon et l'Allemagne. Nous nous situons au cinqième rang en Europe.

Le secteur employait l'an dernier en France près de 12.500 personnes, dans 85 usines et 75 entreprises. 130 machines à papier étaient l'an dernier encore en activité.

Huit millions de tonnes de papier ont été produites l'an dernier en France.

Par papiers on entend à la fois les papiers graphiques -de presse et d'écriture- les papiers d'emballage et de conditionnement, les papiers d'hygiène et les papiers industriels.

C'est une activité industrielle lourde. C'est aussi une industrie très consommatrice d'énergie -et donc sensible aux variations des prix de l'électricité et du gaz naturel-

Plus de la moitié de la production française est exportée.

Une production de papier désormais stable après un recul ces quinze dernières années

Entre 2000 et 2016, la production de papier en France a baissé de 20%, alors que dans le même temps, elle augmentait de 25% en Allemagne.

La Copacel, le syndicat professionnel du secteur, avait il y a quelques années fait réaliser un audit et mettait en avant le fait que 60% de la papeterie française était détenue par des groupes internationaux, quand les sites allemands restaient eux majoritairement des entreprises familiales. Le rapport pointait également un sous-investissement global pour renouveler les outils de production des usines françaises. 

La Copacel se dit désormais "prudemment optimiste". La production de papier graphique continue de diminuer mais la baisse est moins marquée qu'auparavant. La production de papiers et cartons d'emballages, en revanche, progresse, tirée notamment par le développement du commerce en ligne.

L'industrie du papier reste sensible à la conjoncture économique globale, à des décisions internationales jouant sur l'accès aux approvisionnements en fibres (droits de douane, barrières tarifaires et non tarifaires...) ou encore au soutien à des projets de réindustrialisation ou de recherche et d'innovation.

L\'usine de papier de Docelles, dans les Vosges, avait plus de cinq siècles d\'existence lorsqu\'elle a fermé, en janvier 2014. 
L'usine de papier de Docelles, dans les Vosges, avait plus de cinq siècles d'existence lorsqu'elle a fermé, en janvier 2014.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)