Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... Bernie Sanders

Alors que le démocrate Bernie Sanders résiste à Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche, France Info dresse le portrait d’un candidat très à gauche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Bernie Sanders dans le Michigan le 7 mars 2016©MAXPPP)

Bernie Sanders est un homme de 74 ans qui séduit des jeunes, alors qu'il ne cherche pas à plaire. Cheveux blanc, dos voûté, costumes froissés, regard fermé. Mais il peut être pince-sans-rire et pratique l'autodérision : "Moi, je suis un mec GQ", dit-il, en référence au magazine masculin très papier glacé, peuplé de top model hommes et femmes.   

Contre le capitalisme US

Mais quand il parle politique, Bernie Sanders ne rigole pas. Il dénonce l'économie truquée qui mène les Etats-Unis, dominée par les milliardaires et Wall Street. Il dénonce le coût des études dans son pays, alors que la dette moyenne d'un étudiant américain est de 35.000 dollars.

 

Il pourfend le financement électoral dominé par les "Super Pacs", ces comités d'action politique qui soutiennent ses rivaux à coup de millions de dollars, déversés par de riches donateurs. Lui n'a pas de tels comités soutenus par les milieux d'affaire. Ses contributions viennent d'un million d'électeurs modestes, qui donnent en moyenne 27 dollars.    

Pour le socialisme

Bernie Sanders propose une révolution politique, le "socialisme démocratique", dans un pays où ce mot donne des boutons à une majorité d'Américains. Mais pas forcément à leurs enfants puisqu'une partie de la jeunesse suit Sanders, notamment parce qu'il promet la gratuité de la scolarité.

 

Et puis, le candidat veut doubler le salaire minimum pour le porter à 15 dollars de l'heure et la création d'une assurance maladie pour tous, sur le modèle européen. Il cite les pays scandinaves ou l'Allemagne. Il promet des hausses d'impôts pour les plus riches avec une tranche à 52% pour ceux qui gagnent plus de 10 millions de dollars par an. Il précise que les idées qu'il propose "ne sont pas radicales".  

A gauche depuis toujours  

Il défend ses idées depuis qu’il s'est engagé dans les années 60 aux jeunesses socialistes, en faveur du pacifisme, pour les droits civiques et contre la guerre du Vietnam.

 

En 1981, il est une première fois élu maire d'une grosse ville du Vermont. En 1990, élection à la Chambre des représentants à Washington où il reste jusqu'en 2007, année où il est élu au Sénat sous l'étiquette indépendant.

 

Bernie Sanders n'a adhéré au parti démocrate que l'an dernier pour la course à la Maison Blanche, contre la très "pro" Hillary Clinton, qui apparait face à lui très formatée, calibrée, comme le reste du personnel politique américain. 

Sanders "clash" Clinton sur l’Irak

Hillary Clinton estime que les idées de Sanders ne sont pas très raisonnables. Et quand elle affirme par exemple que Bernie Sanders ne connait pas la politique étrangère comme elle qui a été secrétaire d’Etat, il répond une chose. Quand le Congrès américain a voté la guerre en Irak de George Bush en 2002, dont on connait l'issue, Hillary Clinton avait voté "pour" ; lui avait voté "contre".

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Bernie Sanders dans le Michigan le 7 mars 2016©MAXPPP)