En un mot, France info

En un mot. L'île de la Dominique souffre du passage de l'ouragan Maria

En un mot, c’est le mot de l’actu du jour. Celui qui n’échappe à personne. En tout cas, pas à Nathalie Bourrus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'ouragan Maria a fortement touché l\'île de la Dominique, mardi 19 septembre.
L'ouragan Maria a fortement touché l'île de la Dominique, mardi 19 septembre. (JOSE ROMERO / NOAA/RAMMB)

Après l'ouragan Irma, c'est Maria qui a touché les Antilles mardi 19 septembre. L'ouragan a notamment touché la petite île de la Dominique. Ce mini-État, à la végétation magnifique et aux paysages quasi mystiques, appelle à l'aide après le passage de l'ouragan. Les infrastructures de l'île ont été très touchées.

Dominique. Du nom de l'île de la Dominique, dévastée par l’ouragan Maria dans la nuit de lundi à mardi. Le mot Dominique vient de Domingo, c'est-à-dire dimanche en espagnol. Christophe Colomb l'avait baptisée ainsi quand il a découvert cet endroit, un dimanche de 1493. La Dominique est aujourd’hui un État indépendant de 73 000 habitants, vivant sur 754 kilomètres carrés. On l’appelle "l’île nature".

Encore 3 000 indiens vivent dans l'île

On pourrait même l'appeler "petit pays", tant il est touchant, car ce confetti a résisté à une multitude d’invasions. Les premiers habitants sont des Indiens. Ils sont toujours là actuellement, puisqu'on en dénombre environ 3 000. Ils ont un petit territoire et se revendiquent autonomes. Ces Indiens ont survécu aux envahisseurs en se cachant dans les forêts luxuriantes de la Dominique.

Se sont-ils alors échappés du côté du Boiling Lake ? Ce lieu est magique avec son lac bouillant à 82 degrés ! Un lac qui ressemble à un immense chaudron, paraît-il, avec un grand bouillon au centre. Rares sont d'ailleurs les randonneurs à l’avoir vu. Il faut d’abord l’atteindre et, pour cela, souffrir puisqu'il faut gravir 42 000 marches. Au début, racontent les randonneurs courageux, on traverse une forêt tropicale magique et on aperçoit, au loin, la fumée du lac bouillonnant. Plus on avance, plus les marches sont géantes, transformant l'ascension en parcours du combattant.

La vallée de la Désolation

Enfin, voilà la vallée de la Désolation, insolite et colorée. Des algues de couleur vert vif survivent dans ce lieu volcanique. Encore un peu de marche et voici le fameux lac. Maria a-t-elle, après les Français et les Anglais, à son tour envahi le lac et les terres alentour ? Un lac situé dans la vallée de la Désolation, ça ne s’invente pas. Que sont devenus ces lieux magiques, après le passage de Maria ? Le premier ministre de l’île a déclaré que "les habitants ont perdu tout ce qui pouvait être perdu". Il a appelé à l’aide internationale. On leur doit bien cela, nous qui les avons colonisés à maintes reprises. En un mot : allons les envahir de vivres et de camions de déblaiement.

L\'ouragan Maria a fortement touché l\'île de la Dominique, mardi 19 septembre.
L'ouragan Maria a fortement touché l'île de la Dominique, mardi 19 septembre. (JOSE ROMERO / NOAA/RAMMB)