En un mot, France info

En un mot. Allo allo le FN, on ne vous entend plus

Le mot de l'actu du jour est : national. Cela n'aura échappé à personne. Surtout pas à Nathalie Bourrus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marine Le Pen, présidente du Front national lors du congrès du FN à Lille, le 11 mars 2018.
Marine Le Pen, présidente du Front national lors du congrès du FN à Lille, le 11 mars 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

National. Mot qui vient de Nation, qui signifie : qui concerne toute une nation, qui appartient à la nation. Le Front (national, donc) aimerait appartenir à nous tous, que nous nous arrogions ses préceptes et sa langue.

Mais, il n’en est rien. À l’heure ou Marine le Pen semble s’être évaporée, elle annonce son retour vendredi soir à Lyon, pour le conseil national. Elle va tenter de se rabibocher avec Sa nation, à elle.

Après la dédiabolisation du FN qui a en grande partie échoué, place à la décalcification. Il faut gratter, gratter, gratter, et virer tout ce calcaire qui entartre le FN. Le disque est rayé, il faut passer au CD. Mais non, le CD, c'est has been total…

Il faut passer au son binaural

Ça, c’est moderne. Je réexplique : le binaural, c’est le son en 3D. Le son, (on le sait à Radio France, on est très fort sur le sujet). Donc, le son arrive de devant, de derrière, du haut, du bas, puis passe par des filtres, puis arrive au cerveau.

Pour avoir ce son en totalité, il faut du binaural. Cela permet de restituer les retards de temps, les différences de niveau, et les différences de filtrage d’une oreille à l’autre. Exemple : Marine est dans une oreille, elle vous dit que le FN ne changera pas, fidèle à lui-même. Il change de nom, oui, mais, elle nous dit  "on garde le mot National (ca donnera Rassemblement National)".

Marion est dans l’autre oreille. Ouille, j’ai du larsen, mais qu’est-ce qu’elle fait ? La différence de niveau… Aille ! Pendant ce temps, dans l’autre oreille : Marine affirme que tout va bien. Un nouveau nom ? Mais oui.

Le mot national et la flamme conservés

Mais rassurez-vous, on a gardé le mot National, et aussi la flamme. Ah la flamme ! Cet emblème est un calque du logo du parti néofasciste italien Mouvement Social Italien (MSI), aujourd'hui disparu, et qui avait un peu aidé le FN à ses débuts.

En 1978, la première campagne électorale du FN avait eu lieu avec cet emblème. Le slogan : "un million de chômeurs c'est un million d'immigrés en trop". Allo, allo, le son binaural, ça marche ?? Pas vraiment. Parce que là, c’était en 1978 !

On est en 2018. Dans l’autre oreille : Marion, la jeune, tranquillement nous fait croire qu’elle ne fait plus de politique. Ah là non plus, je crois que le son binaural ne marche pas. Allooooo.....

En un mot : Rassemblement National et binaural ne riment pas, mais alors pas du tout. Que ce soit au Front National, ou au Rassemblement National, ça manque, encore et toujours, de filtres.          

Marine Le Pen, présidente du Front national lors du congrès du FN à Lille, le 11 mars 2018.
Marine Le Pen, présidente du Front national lors du congrès du FN à Lille, le 11 mars 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)