En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. La gastronomie française en vitrine des Jeux

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. La gastronomie française aura un rôle à jouer dans la réussite de cette candidature en mettant en avant son savoir-faire et en renouant avec les notions de plaisir et de bien-être.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(LES FILMS COPERNIC / ARCHIVES DU 7EME ART)

Organiser les Jeux sur le territoire français est une belle occasion de mettre en avant la richesse de nos terroirs et de nos traditions culinaires.

Guy Savoy, grand cuisinier français et chef 3 étoiles au guide Michelin, est convaincu que la gastronomie aura son rôle à jouer.

Dans ce sens, dès 2024, la cité de la gastronomie sera construite près de Paris, sur les communes de Rungis et de Chevilly-la-Rue. L’endroit est idéal pour goûter, tester, apprendre et partager les saveurs et les savoirs.

La gastronomie reste aussi l'un des piliers pour mobiliser les flux touristiques. La construction de cette cité répond très bien à la volonté de Paris de rester parmi les premières destinations touristiques au monde à quelques mois de la désignation de la ville hôte des Jeux de 2024. 

Gastronomie et sport

Si certains d'entre vous ne peuvent imaginer la gastronomie sans penser aux kilos en trop, il est alors temps de comprendre que gastronomie rime très bien avec bien-être.

Le groupe Elior, entreprise française de restauration et partenaire de la candidature de Paris 2024, souhaite sensibiliser le public à ce message avec sa campagne 2024 secondes. L’entreprise part d’une équation simple "bien-être = fourchettes + baskets".

L’objectif est ainsi de prendre au moins 2024 secondes de bien-être par jour (environ 33 minutes). C’est une vraie incitation à prendre du temps pour soi en mêlant expériences gustatives et sportives.

Toutes les semaines, on peut ainsi retrouver, sur leur site, l’expérience bien-être d’un sportif, d’une personnalité ou d’un chef.

Les champions olympiques de boxe Estelle Mossely et Tony Yoka étaient les premiers à se raconter. Ils expliquent leur bonheur de se retrouver autour d’une table après un combat. Ils révèlent aussi l’importance du petit déjeuner avant l’entrainement. Au menu : au minimum une baguette et demie pour le poids lourd.

Le bio à l’honneur

La candidature de Paris 2024 avait lancé, durant l’année 2016, plusieurs concertations pour connaître l’avis et les idées de la population. Un internaute avait ainsi proposé de mettre à l’honneur le bio et la gastronomie française durant les Jeux. Son idée : installer des centaines de Food trucks autour des sites olympiques qui proposeraient du beau et du bio. L’objectif est aussi de proposer une alternative au géant du fastfood américain, McDonalds, partenaire officiel des Jeux.

 

(LES FILMS COPERNIC / ARCHIVES DU 7EME ART)