En direct du monde, France info

Peine de mort: Amnesty International épingle l'Indonésie

De nombreux étrangers condamnés à mort en Indonésie sont privés de leurs droits fondamentaux, accuse Amnesty International dans un rapport.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Procés de Serge Atlaoui le 1er avril 2015 en Indonésie © Maxppp)

Dans cette étude, l'organisation de défense des droits de l'Homme affirme que des condamnés à mort se sont vu refuser une assistance juridique ou un accès à des interprètes pendant leurs procès et ont signé des documents juridiques dans une langue qu'ils ne connaissaient pas.

Intitulé "Flawed Justice" ("Justice défaillante"), le rapport énumère de nombreuses affaires où les droits des condamnés sont bafoués et met en avant celles impliquant des étrangers, dont beaucoup attendent leur exécution.

Environ 120 détenus sont dans les couloirs de la mort en Indonésie, dont au moins 35 étrangers, selon Amnesty. Figure parmi eux le Français Serge Atlaoui.

Douze des 14 détenus fusillés étaient étrangers, dont certains d'origine australienne, brésilienne ou néerlandaise. Tous ont été exécutés pour des crimes liés au trafic de drogue conformément à une législation indonésienne très sévère dans le domaine.

(Procés de Serge Atlaoui le 1er avril 2015 en Indonésie © Maxppp)