En direct du monde, France info

Les reportages d'un journaliste portugais en Grèce font polémique

Au Portugal, l’un des pays européens soumis à l’austérité, on a suivi avec grand intérêt l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale en Grèce. Pour l'occasion, la télévision publique avait dépêché à Athènes son journaliste vedette...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les Grecs comparés à des pingouins par un journaliste espagnol © Maxppp)

Dans l'une de ses interventions, José Rodrigues dos Santos compare les Grecs... à des pingouins ! Le journaliste raconte une scène à laquelle il dit avoir assisté en Antarctique. Il aurait vu des pingouins hésiter à se jeter à l’eau par peur de prédateurs. Finalement, les pingouins poussent l’un d’eux dans la mer. Et "JRS" (comme on le surnomme au Portugal) de conclure, pour expliquer le saut dans le vide que représente a ses yeux la victoire de Syriza : la Grèce est le pingouin de l'Europe. 

Malaise au Portugal

Une intervention parmi d'autres vivement critiquées au Portugal, notamment sur les réseaux sociaux. Mais la télévision publique a choisi de renouveler sa confiance à José Rodrigues dos Santos. Il faut dire qu'il est une célébrité : 20 ans de présentation du 20h, des dizaines d’émissions à l’étranger, 2 millions de livres vendus... Mais au-delà de ces critiques, la victoire de la gauche radicale grecque ne plaît pas à tout le monde au Portugal. Surtout pas au gouvernement, qui répète que le programme du parti anti-austérité Syriza est inenvisageable au Portugal. 

(Les Grecs comparés à des pingouins par un journaliste espagnol © Maxppp)