Cet article date de plus de sept ans.

Les Palestiniens imposent le boycott de certains produits israéliens

écouter (70min)
Pour riposter au gel par Israël du versement des taxes palestiniennes, l'Autorité palestinienne interdit les produits de six grandes marques israéliennes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le boycott d'Israël s'organise dans les magasins palestiniens © Tapash Abu Shaim/Palestine Solidarity Campaign UK via Facebook)

Ces taxes sont normalement prélevées par les Israéliens et ensuite reversées aux Palestiniens. Mais l'Etat hébreu a décidé de suspendre le dispositif, après la décision de l'Autorité palestinienne de rejoindre la Cour pénale internationale. Le manque à gagner serait de 89 millions d'euros pour l'administration palestinienne.

Pour riposter, les Palestiniens viennent donc d'interdire la vente des produits de six grandes firmes israéliennes. Ils doivent être retirés des rayons dans les prochains jours, et plus aucun distributeur n'a le droit de les importer. Un boycott pour l'instant bien accepté par la population, mais pas certain qu'il soit viable dans le temps. L'économie palestinienne est très dépendante d'Israël, 90% des échanges commerciaux se font avec l'Etat hébreu. Pour autant, cela ne fait pas que des malheureux : certaines sociétés palestiniennes profitent de l'aubaine et se félicitent de ce boycott !

Plus de précisions avec le correspondant de France Info/RFI à Ramallah, en Cisjordanie, Nicolas Ropert.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.