En direct du monde, France info

La Cour Suprême canadienne autorise l'aide médicale à mourir

Le Canada aussi débat beaucoup de la fin de vie. La Cour Suprême vient de trancher, elle a autorisé la semaine dernière une forme de suicide assisté. Gouvernement fédéral et provinces vont devoir revoir leur législation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(C’est la deuxième fois en une vingtaine d’années que cette cour se penche sur cette question © Maxppp)

La Cour avait été saisie par deux Canadiennes originaires de Colombie-Britannique. Elles étaient atteintes de maladies dégénératives et ne pouvaient demander l'aide d'un médecin pour mourir car ce dernier risquait 14 ans de prison, selon le code criminel. Depuis, elles sont décédées mais leurs enfants et des associations ont repris leur cause. C’est la deuxième fois en une vingtaine d’années que cette cour se penche sur cette question.

En 1993, elle avait rejeté la demande d’une femme qui souffrait de la maladie de Lou Gehrig et qui demandait à mourir. Aujourd’hui, les neuf juges estiment que le contexte a changé. Ils ont conclu que le caractère sacré de la vie "n'exigaient pas que toute vie humaine soit préservée à tout prix ".

Un dossier résumé par la correspondante de France Info au Canada, Pascale Guéricolas.

(C’est la deuxième fois en une vingtaine d’années que cette cour se penche sur cette question © Maxppp)