En direct du monde, France info

L'Afrique du Sud confrontée à sa pire sécheresse depuis trente ans

C'est une conséquence du phénomène El Niño. Les répercussions sont déjà importantes sur l'agriculture sud africaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Champ asséché dans une ferme d'Afrique du Sud prés d'Aberdeen © Reuters)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En temps normal, la pluie devrait déjà tomber en Afrique du Sud. Or, cette année, les météorologues ne prévoient pas de grosses précipitations d’ici à l’automne austral, c’est à dire en mars/avril. C’est une catastrophe pour les agriculteurs, car s’il ne pleut pas dans les semaines qui viennent, certaines cultures ne pourront pas être plantées. C'est le cas du maïs blanc, dont l’Afrique du Sud est grosse productrice, et qui constitue la nourriture de base d’une très grande partie de la population.

Les Sud-Africains redoutent donc maintenant une hausse des prix des produits de première nécessité. C'est déjà le cas pour certaines denrées, car la saison dernière n’était déjà pas très bonne. En septembre, les prix alimentaires étaient en augmentation de 4,4%, et de 6,6 % pour le maïs et le blé. Les plus pauvres seront les plus durement touchés, une mauvaise nouvelle dans un climat social déjà tendu en Afrique du Sud…

(Champ asséché dans une ferme d'Afrique du Sud prés d'Aberdeen © Reuters)