En direct du monde, France info

En Pologne, le gouvernement fait creuser un canal sur une presqu'île pour éviter à ses bateaux de naviguer dans les eaux russes

Le gouvernement polonais a lancé de gros travaux pour creuser un canal. L'UE européenne demande l'arrêt du chantier. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La presqu\'île entre la Pologne et la Russie. 
La presqu'île entre la Pologne et la Russie.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

En Pologne, plus de 10 000 arbres ont été abattus en moins d'une semaine pour permettre la création d'un canal sur une presqu'île au nord du pays. Le gouvernement souhaite que les bateaux puissent relier directement la mer Baltique à un port polonais, sans passer par les eaux territoriales russes, aujourd'hui incontournable. 

Objectif : éviter les eaux russes 

Cette presqu'île de la Vistule aujourd'hui est coupée en deux par une frontière. D'un côté il y a la Pologne et de l'autre la Russie. Les navires sont obligés de naviguer dans les eaux russes pour se rendre dans un port polonais. Avec la création d'un canal directement dans la terre, l'objectif de Varsovie est de moins dépendre de la Russie. 

Seules de petites embarcations et uniquement des navires battant pavillon polonais sont autorisées à contourner la presqu'île. Le port polonais d’Elblag est donc peu développé. En ouvrant un nouveau point de passage qui permettra le passage de plus gros bateaux, jusqu’à 100 mètres de long et 20 de large, le gouvernement espère redynamiser l’activité. 

Les travaux s'accélèrent sous protection policière

Le chantier s’est brutalement accéléré depuis deux semaines. Le 15 février, le ministère de l’Économie maritime a ordonné le début des travaux. Précisons, que cette zone est classée Natura 2000 et qu’il fallait faire vite avant le retour des oiseaux migrateurs. Après le 1er mars, il sera impossible d’intervenir. Au total, plus de 10 000 arbres ont été tronçonnés en seulement cinq jours à l’emplacement du futur canal.

Une opération étroitement encadrée par la police car de nombreux habitants s’opposent au canal. Ils ont manifesté à plusieurs reprises la semaine dernière pour demander l’arrêt des coupes et l’abandon du projet qui représente un désastre pour l’environnement selon eux.

L'UE demande l'arrêt du chantier  

L’exécutif polonais répond qu’il a obtenu toutes les autorisations nécessaires. Malgré tout, une procédure d’appel est en cours en Pologne. La Commission européenne a demandé au pays de suspendre les travaux, le temps qu’elle analyse leur impact sur l’environnement. Vendredi 1er mars, une réunion technique se tiendra à Bruxelles entre experts de la Commission et de la Pologne.

La construction du canal devrait coûter plus de 200 millions d’euros. Selon un économiste, la grande majorité des navires circulant sur la mer Baltique sont trop gros et ne pourront pas emprunter ce nouveau canal. Un autre explique que le port polonais d’Elblag doit énormément investir, construire de nouveaux quais, pour pouvoir accueillir les bateaux. Selon ses estimations, le canal ne sera rentabilisé que d’ici 450 ans !

La presqu\'île entre la Pologne et la Russie. 
La presqu'île entre la Pologne et la Russie.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)