En Espagne, les enfants prennent le "bicibus" chaque vendredi pour aller à l'école à vélo en toute sécurité

écouter (3min)

À Barcelone, chaque vendredi, les enfants sont escortés par leurs parents pour aller à l'école à vélo, sur un parcours sécurisé par la police. Une initiative applaudie par les parents qui souhaitent une ville plus sûre pour leurs enfants à bicyclette.

Article rédigé par
Henry de Laguérie, édité par Pauline Pennanec'h - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les enfants barcelonais accompagnés de leurs parents vont à l'école à vélo, vendredi 21 janvier 2022 à Barcelone, en Espagne. (HENRY DELAGUERIE / RADIO FRANCE)

À Barcelone, en Espagne, chaque vendredi, les enfants prennent le "bicibus" : c'est le nom donné à ce projet qui voit plusieurs dizaines d'enfants aller à l'école à vélo escortés de leurs parents, faisant tinter la sonnette de leur bolide. Le trafic est coupé à la circulation grâce à une voiture de police, et comme pour un bus, cette "ligne", dont le trajet dure une vingtaine de minutes, a un point de départ et un point d'arrivée. Les enfants rejoignent le cortège lorsqu'ils passent au niveau de leur arrêt. "Moi j'adore, s'exclame Jorge qui accompagne son fils Félix. Normalement, on vient aussi à vélo tous les jours, et ce jour-là, c'est beaucoup plus tranquille, calme, et en sécurité. Pour les adultes, les pistes cyclables ça va, mais pour les enfants, des fois c'est un peu dur."

L'ambiance est festive, les enfants sont absolument ravis et n'ont pas peur de braver le froid. "C'est le meilleur jour de la semaine" affirme l'un d'eux. D'ailleurs, à leur passage, des habitants applaudissent au balcon. Dans le centre de Barcelone, très bruyant, c'est sans doute plus reposant d'entendre un groupe d'enfants à vélo que l'habituel brouhaha des voitures. Le projet a commencé en septembre et Nina a vu sa fille de 5 ans faire d'immenses progrès.

"Ma fille est fascinée parce qu'elle est seule sur son vélo, elle peut être indépendante. Ça l'aide à devenir autonome, en tout sécurité. C'est très bien."

Nina, parent d'élève

à franceinfo

Il existe sept lignes de "bicibus" comme celle-ci à Barcelone. Mais derrière cette initiative, les parents revendiquent une ville plus sure pour les enfants. Il existe des pistes cyclables dans la ville mais peu s'y aventurent avec des enfants. Beaucoup d'écoles sont encore situées sur des axes très fréquentés par les voitures.

Le cortège de cyclistes est escorté par une voiture de police afin de rendre le trajet sûr, vendredi 21 janvier 2022 à Barcelone, en Espagne. (HENRY DELAGUERIE / RADIO FRANCE)

Une ville plus sure pour les enfants à vélo

La mairie voit d'un bon œil le "vélo bus" mais pour Rosa Suriñach, à l'origine du projet, il faut aller plus loin. "Ici par exemple, on demande la suppression d'un couloir de voiture au profit d'une piste cyclable scolaire, pensée pour les familles : large, séparée du trafic et à sens unique, explique-t-elle. On n'a pas vocation à organiser un 'vélo-bus' chaque vendredi. On veut que les familles aient le choix et qu'elles puissent aller tous les jours à l'école à bicyclette."

Les images de ces enfants à vélo sont devenues virales sur les réseaux sociaux, de quoi inspirer des villes du monde entier. San Francisco, Glasgow ou encore Buenos Aires ont pris exemple sur Barcelone et viennent de lancer leur propre "bicibus".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.