En direct du monde, France info

En Égypte, des vidéos en ligne accusent le président Sissi de corruption et indignent la population

Les réseaux sociaux s’agitent en Égypte depuis la publication il y a une semaine de vidéos accusant le président et l'armée de corruption.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président Al-Sissi s\'affiche sur les panneaux publicitaires lors de l\'inauguration d\'un tunnel sous le canal de Suez, en 2019.
Le président Al-Sissi s'affiche sur les panneaux publicitaires lors de l'inauguration d'un tunnel sous le canal de Suez, en 2019. (KHALED DESOUKI / AFP)

L’Égypte, tenue d’une main de fer par le président Al-Sissi. Les réseaux sociaux restent le dernier espace où les voix dissidentes osent encore s’exprimer. Et ces réseaux sociaux s’agitent depuis la publication il y a une semaine de vidéos accusant le président et l'armée de corruption. L'auteur de ces vidéos est un entrepreneur du bâtiment qui a longtemps collaboré avec l’armée. Il est aujourd’hui exilé en Espagne. Et les accusations qu’il porte sont tout simplement énormes.

Dépenses faramineuses et mainmise de l'armée

Dans ces vidéos postées sur plusieurs réseaux, les sommes citées par ce chef d’entreprise donnent le tournis : 110 millions d’euros pour la construction d’un hôtel par une entreprise de l’armée dans la banlieue du Caire ou encore 12 millions d'euros pour la résidence d’été du président sur la côte méditerranéenne près d’Alexandrie.

Mohamed Ali, cet entrepreneur du bâtiment qui a travaillé avec des entreprises de l’armée pendant 15 ans, ne s’arrête pas là. Ces dépenses faramineuses concerneraient aussi la femme et l’entourage du président Al-Sissi. Et il accuse les entreprises de l’armée de monopole sur les grands projets étatiques. Des chantiers qui d’ailleurs ne rapporteraient rien aux caisses de l’État. Il cite par exemple l’élargissement du Canal de Suez.

Accusations de trahison envers le dénonciateur

Si aucun chiffre crédible n'existe sur le poids exact de l'armée dans l’économie égyptienne, sa mainmise est quoi qu’il en soit de plus en plus forte depuis l’arrivée au pouvoir de l’ex-maréchal Al-Sissi en 2013, au profit donc de cette élite militaire. Les Égyptiens quant à eux endurent des mesures d’austérité très dures. C’est pourquoi cet entrepreneur dénonce le double discours du président, en s’adressant directement à lui dans ces vidéos : "Tu dis que nous sommes pauvres et que nous devons avoir faim pour construire le pays. Mais est-ce que tu as faim quand tu jettes des milliards par la fenêtre et que tes hommes dépensent des millions ?"

Ces accusations restent pour l’heure sans preuve. Mais les autorités n’ont toutefois pas tarder à contre-attaquer, et notamment dans les médias. L’auteur de ces vidéos est accusé de trahison. Et le père de cet entrepreneur est même allé présenter des excuses à la télévision. Les médias sont étroitement contrôlés par le régime.

Ces faits d’enrichissement personnel et de corruption, même s’ils ne sont pas prouvés, font réagir l’opinion publique égyptienne. Les vidéos font partie des plus vues ces derniers jours en Égypte et les internautes s’indignent. Car pour l’immense majorité de la population, les prix ne cessent d’augmenter depuis la dévaluation de la livre égyptienne en 2016, mais aussi en raison des multiples coupes dans les subventions imposées par le Fonds monétaire international. Selon des statistiques publiées en juillet, le tiers des Égyptiens vit sous le seuil de pauvreté.

Le président Al-Sissi s\'affiche sur les panneaux publicitaires lors de l\'inauguration d\'un tunnel sous le canal de Suez, en 2019.
Le président Al-Sissi s'affiche sur les panneaux publicitaires lors de l'inauguration d'un tunnel sous le canal de Suez, en 2019. (KHALED DESOUKI / AFP)