En direct du monde, France info

En direct du monde. En Chine, la fin du cash est pour demain

Pour de nombreux spécialistes, d'ici vingt ans au plus tard, les consommateurs chinois ne paieront plus rien en espèces. Ils se serviront uniquement des smartphones. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En Chine, le paiement par smarphone remplace peu à peu l\'argent liquide (illustration)
En Chine, le paiement par smarphone remplace peu à peu l'argent liquide (illustration) (REUTERS /JASON LEE)

Serait-ce la fin de l’argent liquide en Chine ? Pour de nombreux spécialistes, d'ici dix ans, vingt ans au plus tard, les consommateurs chinois ne régleront plus rien en espèces. Ils feront toutes leurs transactions à partir d'un smartphone. 

En Chine, on peut passer sans problème des jours entiers sans sortir une seule fois son porte-monnaie. Lorsque l'on passe à la caisse, un téléphone portable suffit. Il n'y a qu’à scanner un code QR, mis à disposition des clients. Ce moyen de paiement fonctionne dans les supermarchés mais aussi au restaurant, dans les taxis et chez le médecin. Même de petites échoppes de rue acceptent le paiement mobile. La Chine est le pays le plus avancé en la matière. L'an dernier, 2 900 milliards d’euros de transactions ont été réalisées dans le pays via des smartphones. Un tiers des Chinois paie avec un mobile.

Deux applications offertes aux consommateurs

Il existe deux applications permettant de payer via son portable : Alipay, du groupe Alibaba et Wechat, du groupe Tencent. Ces deux géants de l’Internet chinois se partagent le marché du paiement mobile dans le pays. Une vendeuse de fruits et légumes à Shanghai, He Lizhen, explique comment elle avertit les clients de sa petite boutique, en laissant sur le comptoir des pancartes comportant les deux QR imprimés. "Je les laisse là, devant ou derrière la caisse. Dès qu’un client veut payer avec son téléphone, je n’ai qu’à lui tendre la pancarte. Les jeunes utilisent beaucoup le paiement mobile mais les personnes plus âgées, elles, optent encore beaucoup pour les espèces".

La vendeuse préfère qu'un client scanne le code. Ainsi, l'argent va directement sur son compte, relié à sa carte bancaire, dit-elle. He Lizhen propose le paiement mobile à ses clients depuis deux ans. Elle estime qu'aujourd’hui, la moitié de ses clients paie avec son téléphone portable.

La sécurité est-elle garantie ?

À chaque fois qu’un utilisateur veut procéder à un paiement sur Wechat, on lui demande une empreinte digitale ou un mot de passe. Sur Alipay, on peut même choisir de sécuriser son compte via la reconnaissance faciale. Les systèmes semblent sécurisés. Mais, pour le directeur d’un cabinet d’études sur les comportements d’achats des Chinois, Ben Cavender, le paiement mobile présente certaines limites. "Aujourd’hui, il y a deux acteurs qui se partagent le marché. Ils contrôlent toutes les données, ils savent tout ce que les gens achètent, quand ils les achètent, ce qu’ils font de leur argent et cela fait un peu peur", déclare-t-il.

Ce spécialiste du secteur de la consommation s'interroge aussi sur l'hypothèse de l'intrusion d'un hacker dans l’un des systèmes. Pour l’instant, il n’y a jamais eu de scandale retentissant. Les seuls abus rapportés par la presse officielle chinoise font état de petites escroqueries. Des voleurs avaient placés leur propre code QR à la place des codes des commerçants. Quand un client payait, le montant allait directement sur leurs comptes en banque. Toutefois, d’après les autorités, ce phénomène est resté très marginal. 

En Chine, le paiement par smarphone remplace peu à peu l\'argent liquide (illustration)
En Chine, le paiement par smarphone remplace peu à peu l'argent liquide (illustration) (REUTERS /JASON LEE)