En direct du monde, France info

En direct du monde. Aux Pays-Bas, un supermarché plus silencieux pour mieux accueillir ses clients autistes

Chaque mardi matin, de 8 à 9 heures, le supermarché Albert Heijn tente d’être le plus silencieux possible pour que les personnes atteintes d’autisme, très sensibles au bruit, puissent se sentir plus à l’aise et ainsi faire leurs courses en toute sérénité.

Le supermarché a supprimé les bips aux caisses, ainsi que les annonces agressives au micro.
Le supermarché a supprimé les bips aux caisses, ainsi que les annonces agressives au micro. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

Un supermarché des Pays-Bas a décidé de mieux accueillir ses clients atteints d’autisme et leur consacre désormais une heure par semaine. Ainsi, chaque mardi matin, de 8 à 9 heures, le supermarché Albert Heijn tente d’être le plus silencieux possible. Finis donc les bips en caisse, plus d’annonces agressives au haut-parleur non plus, la musique, elle, est coupée. L’objectif est clair : que les personnes atteintes d’autisme, très sensibles au bruit, puissent se sentir plus à l’aise et ainsi faire leurs courses en toute sérénité. C’est dans un petit village du sud des Pays-Bas, Sint-Michielsgestel, que cette initiative a vu le jour la semaine dernière.

Le personnel de caisse pose des questions moins ouvertes

La direction a également décidé de former spécialement son personnel de caisse, pour cette heure dédiée aux personnes atteintes d’autisme. Désormais, elles ne doivent, par exemple, plus demander :"Avez-vous votre carte de fidélité sur vous ?", mais plutôt "votre carte de fidélité s’il vous plaît". Des questions moins ouvertes, qui invitent moins à l’interprétation et donc moins perturbante pour les clients atteints d’autisme, selon la direction. Et puis, pendant cette heure particulière, la lumière agressive de la grande-surface est tamisée. Les éventuels obstacles, comme des chariots ou des palettes au milieu du passage, sont retirés avant l’arrivée des clients.

A côté, un grand complexe d’accompagnement des autistes

Bien sûr, c’est une publicité gratuite pour les supermarchés Albert Heijn qui vendent l’image d’une compagnie tolérante, inclusive. Mais sur place, il y avait une véritable nécessité : le supermarché se trouve à proximité d’un grand complexe d’accompagnement de personnes atteintes d’autisme. Pour elles, faire les courses étaient souvent un véritable parcours du combattant. Puis, le supermarché s’est aussi inspiré de ce qui se pratique déjà dans certaines enseignes au Royaume-Uni ou en Australie.

L’initiative est très bien reçue aux Pays-Bas : si elle est dédiée en priorité aux personnes atteintes d’autisme, l’heure spéciale sans bruit est ouverte à tous. Et selon la direction du magasin, cet aménagement pourrait même profiter à d’autres clients, comme notamment ceux souffrant de crises d’angoisse ou de surmenage. L’organisation néerlandaise pour l’autisme a salué l’initiative du supermarché. Elle estime que, sur cette question, les Pays-Bas sont en retard sur des pays comme le Royaume-Uni. Elle veut maintenant que d’autres enseignes suivent l’exemple.

Le supermarché a supprimé les bips aux caisses, ainsi que les annonces agressives au micro.
Le supermarché a supprimé les bips aux caisses, ainsi que les annonces agressives au micro. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)