En direct du monde, France info

En direct du monde. Aux Pays-Bas, les autorités veulent aller plus dans leur politique en faveur des vélos

Le gouvernement veut débourser 100 millions d’euros pour la création de nouvelles infrastructures et convertir rapidement 200 000 personnes supplémentaires au vélo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L’objectif affiché est clairement de faire sortir les Néerlandais de leurs voitures.
L’objectif affiché est clairement de faire sortir les Néerlandais de leurs voitures. (ROBIN UTRECHT / ANP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Mondialement connus pour leurs très nombreux vélos, les Pays-Bas veulent aller plus loin encore dans leur politique en faveur des deux roues. L'objectif est de convertir rapidement 200 000 personnes supplémentaires au vélo. Le gouvernement néerlandais a annoncé, la semaine dernière, vouloir investir davantage encore dans les infrastructures dédiées aux vélos. Concrètement, le gouvernement veut débourser 100 millions d’euros pour la création de nouvelles infrastructures. Il doit s’agir notamment de pistes cyclables supplémentaires mais aussi de garages à vélos mieux adaptés. Le gouvernement veut également inciter les régions néerlandaises à débloquer, elles aussi, 100 millions d’euros de plus dans ce sens.

Les employeurs sollicités pour inciter leurs salariés cyclistes

Le gouvernement néerlandais compte aussi sur les employeurs du pays : le ministère néerlandais des Infrastructures veut convaincre tous les employeurs du pays à enfin reverser à leurs salariés 19 centimes d’euros par kilomètre effectué à vélo vers et depuis leur lieu de travail. En fait, la mesure existait déjà depuis un certain nombre d’années mais de manière optionnelle seulement. C’est d’ailleurs ce qui se passe aussi dans d’autres pays comme la France.

Sauf que désormais, le gouvernement néerlandais s’engage à ce qu’elle soit vraiment appliquée partout. Sans pour autant encore aller jusqu’à une obligation officielle, le ministère est en discussion avec de nombreuses entreprises. Il y a pourtant déjà beaucoup de cyclistes aux Pays-Bas. Même énormément. Selon certaines études, le royaume compte au moins 22 millions de vélos, pour une population d’environ 17 millions d’habitants seulement.

Bouchons et concurrence danoise

Mais au goût du gouvernement, il y a aussi et surtout encore trop de voitures. Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup de place : avec une densité de population parmi les plus fortes d’Europe, le problème des bouchons sur les autoroutes et routes du pays inquiètent de plus en plus les autorités. Elles estiment d’ailleurs que plus de la moitié des trajets domicile-travail effectués en voiture ne concernent que des distances inférieures à sept kilomètres et demi, et qui seraient tout à fait faisables en vélo.

Faire sortir les Néerlandais de leurs voitures n’est pas la seule raison. Au-delà de cette raison "officielle", il existe une autre raison : depuis quelques années, le Danemark rattrape, voire dérobe, parfois, la première place aux Pays-Bas dans les classements internationaux des pays où il fait bon vivre lorsque l’on est cycliste. Et ce n’est pas forcément bon pour l’image des Pays-Bas dans le monde qui, grâce à l’omniprésence des vélos, attirent notamment de très nombreux touristes.

L’objectif affiché est clairement de faire sortir les Néerlandais de leurs voitures.
L’objectif affiché est clairement de faire sortir les Néerlandais de leurs voitures. (ROBIN UTRECHT / ANP)