En direct du monde, France info

En direct du monde. Aux Pays-Bas, des scientifiques réintroduisent des huîtres pour repeupler les fonds marins

Au total, 8 000 huîtres ont été introduites en mer du Nord ces derniers mois.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Aux Pays-Bas, des scientifiques ont décidé de réimplanter des huîtres pour lutter contre la désertification des fonds marins. (Illustration)
Aux Pays-Bas, des scientifiques ont décidé de réimplanter des huîtres pour lutter contre la désertification des fonds marins. (Illustration) (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour lutter contre la désertification progressive des fonds marins au large des Pays-Bas, des scientifiques et l’organisation de défense de l’environnement WWF ont décidé de réintroduire des huîtres dans la partie méridionale de la mer du Nord.

Ils ont d’abord installé d’impressionnantes structures en calcaire dans  le récif de Borkum, au large de l’île de Schiermonnikoog, à la frontière maritime allemande. Ces installations ont été fabriquées grâce à l’impression 3D.

Au cours des deux derniers mois, WWF, l’organisation néerlandaise ARK et le Centre de recherche marine de Wageningen ont ainsi déposé pas moins de 8 000 kilos d’huîtres plates au fond de la mer du Nord.

Des mollusques venus de Norvège

Il n'y a pratiquement plus une seule huître sauvage aux Pays-Bas. Selon les scientifiques, le sol est aujourd'hui principalement composé de sable, ce qui les empêche de s'y implanter. Les structures en calcaire doivent donc servir de "béquille" aux mollusques, qui ont tous été importés de Norvège. "Avant, la mer du Nord était remplie de requins, de raies et même de thons rouges, rappelle Emilie Reuchlin, biologiste chargée du projet, et 20% des fonds de la mer du Nord était couverts de bancs de coquillages dont des huîtres plates."

Ces fonds très riches ont disparu. Nous voulons leur redonner vie car ils peuvent ramener la biodiversité ici.

Emilie Reuchlin, biologiste chargée du projet

à franceinfo

Il y aurait 60% de biodiversité en plus au niveau d’un banc d’huîtres que sur le sable même. Par leur composition, ces mollusques renforcent les fonds marins et permettent d’inverser le phénomène de désertification. Les scientifiques espèrent que de nombreux animaux et plantes réinvestiront ensuite la région.

Aux Pays-Bas, des scientifiques ont décidé de réimplanter des huîtres pour lutter contre la désertification des fonds marins. (Illustration)
Aux Pays-Bas, des scientifiques ont décidé de réimplanter des huîtres pour lutter contre la désertification des fonds marins. (Illustration) (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)