En direct du monde, France info

En Bolivie, de nouveaux billets aux références très symboliques

Le gouvernement bolivien a commencé à mettre de nouveaux billets en circulation. L’idée est d'y représenter des symboles nationaux comme le Salar d'Uyuni, le colibri ou encore des figures indigènes de la lutte pour l'indépendance.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les billets boliviens (\"bolivianos\") sont en train d\'être remplacés.
Les billets boliviens ("bolivianos") sont en train d'être remplacés. (AIZAR RALDES / AFP)

La Bolivie a décidé de changer ses billets de banque, mis en circulation il y a 31 ans. Pour le gouvernement, c'est avant tout un changement symbolique : ce sera la première nouvelle famille de billets depuis l’arrivée au pouvoir d’Evo Morales en 2006 et la création de son "État plurinational" (incluant toutes les nations indigènes du pays).

L’idée est d'y représenter des symboles nationaux comme les emblématiques paysages du Salar d'Uyuni (la plus grande étendue de sel au monde, dans le sud-ouest), des animaux typiques à l'image du colibri, mais surtout des leaders indigènes qui se sont battus pour l’indépendance, comme Túpac Katari et Bartolina Sisa. Jusqu'à présent, sur les billets boliviens, on trouvait surtout des personnages historiques issus de la bourgeoisie blanche.

L'étonnante absence de la feuille de coca

Le pays connaît très peu d'inflation donc, contrairement au Venezuela, il n'est pas nécessaire de changer le montant des billets. Il y aura toujours les billets de 10 bolivianos, de 20 bolivianos, de 50 bolivianos, de 100 bolivianos et de 200 bolivianos. Le premier nouveau billet, entré en circulation il y a un mois, est celui de 10 bolivianos. Il sera suivi par les quatre autres coupures dans les mois à venir. 

Un grand symbole national manquera tout de même à l'appel : la feuille de coca. C'est une décision étonnante car le président bolivien est un ancien producteur et son gouvernement travaille activement à l’international pour faire reconnaître la mastication de la coca comme une pratique ancestrale et non comme de la consommation de drogue. En fait, le choix a été fait de ne représenter que la faune et la flore en danger d’extinction, ce qui est loin d’être le cas de la coca.

Mieux lutter contre la fraude

Ce changement de billets devrait aussi permettre de lutter contre la fraude, courante dans le pays. En 2017, 190 000 faux billets ont été saisis par la police. Les autorités boliviennes ont indiqué que les mesures de sécurités avaient été renforcées : filigrane, reliefs et image latente (visible seulement sous un certain angle). Et puis, ces billets sont à 100% en coton donc la qualité se sent au toucher.

Pourtant, ces nouveaux billets ne sont pas du goût de tout le monde car le coût de l’opération - 39 millions de dollars "pour le symbole"-  fait grincer des dents. Certains opposants dénoncent un "narcissisme politique".

Les billets boliviens (\"bolivianos\") sont en train d\'être remplacés.
Les billets boliviens ("bolivianos") sont en train d'être remplacés. (AIZAR RALDES / AFP)