En direct du monde, France info

En Autriche, une campagne d'affichage pour se méfier des notations sur internet

L'office de tourisme de Vienne lance une campagne d'affichage pour inviter les touristes à se méfier des avis dispensés sur internet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'une des affiches de la campagne de publicité lancée par l\'Office de tourisme de Vienne en Autriche.
L'une des affiches de la campagne de publicité lancée par l'Office de tourisme de Vienne en Autriche. (Paul Bauer)

Halte à la tyrannie des notations en ligne ! Vienne vient de lancer une campagne d'affichage dans plusieurs villes européennes dont Paris, invitant les touristes à prendre de la distance vis-à-vis des avis notifiés en ligne quand ils planifient leur voyage.

Pour prouver le manque de pertinence de ces messages, l'office de tourisme viennois, à l'origine de la campagne, en a sélectionné quelques-uns qu'elle a apposés sur des affiches promouvant le tourisme à Vienne. "Pas de wifi" sanctionne une magnifique église viennoise, "trop de nudité" peut-on lire sur la photo d'une jeune femme admirant un tableau de Gustav Klimt. À chaque fois, le lieu évoqué ne récolte qu’une étoile sur cinq, une manière de pointer l’absurdité du commentaire.

Les jeunes ciblés par la campagne

Vienne a également invité deux "influenceurs" français à venir la découvrir. Mais ils doivent s'engager à ne consulter aucun avis en ligne, ni avant ni pendant leur séjour, pour se faire leur propre opinion. Jérémy, 34 ans, connu sous le nom de "Mymy Cracra" sur les réseaux sociaux, a tout de suite accepté le défi. 

J'ai écouté beaucoup d'avis et je n'aurais pas dû. J'ai décidé maintenant de ne plus du tout écouter d'avis. Je veux me rendre compte par moi-même.

Jérémy, l'instagrameur "Mymy Cracra"

à franceinfo

"Je pense que le voyage est maintenant un peu simplifié par Trip Advisor, Instagram ou n'importe quel réseau social. Mais je trouve ça hyper intéressant d'aller se perdre dans la ville et de découvrir la ville comme un Viennois", poursuit Jérémy.

S'aventurer hors des sentiers battus

Et c'est le but de cette campagne : découvrir la capitale autrichienne en dehors des sentiers battus. D’ailleurs à l’office de tourisme et sur leur site internet, un générateur d’expériences aléatoires a été créé : il vous propose au hasard une activité insolite que vous ne trouverez pas sur les sites de voyage, comme la visite d’une manufacture de piano ou une ballade dans les vignes de Vienne.

La campagne "Unrating Vienna" (Ne notez pas Vienne) succède à une autre campagne lancée l'an passé, "Unhashtag Vienna"  (Ne hashtaguer pas Vienne) qui incitait les touristes à délaisser leur smartphone et les réseaux sociaux pour mieux apprécier leur voyage. Ces campagnes pour un tourisme plus respectueux semblent toucher leur cibles, à en croire les chiffres, puisque Vienne accueille de plus en plus de voyageurs, avec un nombre record de 16,5 millions de nuitées l’an passé. En dix ans, leur nombre a augmenté de 60 %.

Mais si Vienne veut promouvoir un tourisme plus respectueux des lieux et des habitants, rien n’indique que les visiteurs suivent réellement les recommandations formulées par ces différentes campagnes.  

L\'une des affiches de la campagne de publicité lancée par l\'Office de tourisme de Vienne en Autriche.
L'une des affiches de la campagne de publicité lancée par l'Office de tourisme de Vienne en Autriche. (Paul Bauer)