En direct du monde, France info

Circuler sur les canaux d'Amsterdam à bord de bateaux de migrants

Une croisière sur les canaux d'Amsterdam, ça vous tente ? C'est l'une des attractions touristiques majeures de la ville. Depuis quelques mois, une compagnie propose des tours un peu particuliers.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(photo d'illustration - Les canaux d'Amsterdam © RICHARD NEBESKY / ROBERT HARDING HERITAGE / AFP)

La compagnie Lampedusa propose aux touristes des promenades à bord d'anciens bateaux de migrants, des bateaux qui ont réellement servi à transporter des migrants en Méditerranée. Deux embarcations sont utilisées par le tour operateur : l'une est un bateau de pêche qui avait été intercepté par les garde-côtes italiens au sud de la Sicile, avec 76 personnes à bord alors qu'il ne peut en transporter que quatorze maximum...L'autre est un peu plus grande, également donnée par les autorités italiennes.

Cette promenade sur les canaux suit un parcours diffèrent des circuits touristiques traditionnels. Les bateaux ont dû obtenir l'autorisation de naviguer, des contrôles de sécurité ont bien évidemment été faits. En plus, si les autres guides évoquent l’âge d'or des Pays-Bas, les bâtiments historiques, ici il est question de ceux qui ont construit ces maisons si caractéristiques : les immigrés italiens notamment.

La compagnie embauche des guides particuliers

Au début d'une croisière, un guide se présente en disant : "Bonjour, je m'appelle Sami, je viens d'Erythrée, j'ai passé un an dans une prison en Lybie ". C'est un acteur qui entre dans la peau d'un refugié. Les histoires sont inspirées de faits réels, souvent romancées. Ce sont des textes d'acteurs que répètent les guides aux visiteurs. Des acteurs qui ne sont toutefois pas étrangers aux histoires qu'ils racontent : l'équipe est composée de Néerlandais, mais en grande partie d'anciens migrants : Syriens, Erythréens et Ethiopiens. "Ces bateaux sont un symbole de la tragédie des migrants en Europe" , explique la compagnie Lampedusa.  "Les quatorze touristes se sentent à l'étroit sur l'embarcation, alors ils peuvent mieux imaginer ce qu'a été la vie des 76 migrants a bord, pendant trois jours sur une mer déchainée ". Les canaux d'Amsterdam sont évidemment bien plus calmes et c'est dans un décor romantique que les visiteurs écoutent leur guide.

Pour le directeur de la compagnie Lampedusa, c'est aussi le moyen d'offrir du travail aux refugiés. L'un des capitaines est un ancien marin syrien. Il avait plus l'habitude de manœuvrer des porte-conteneurs géants. Arrivé aux Pays-Bas, il y a trois ans, il a dû passer un permis bateau de tourisme. Si le projet perdure, le capitaine aura l'opportunité de former d'autres refugiés.

Le but est également de montrer qu'a travers les siècles, ce sont les migrants qui ont façonné cette ville, son histoire, ses lieux les plus emblématiques, bref donner une autre image des refugiés.

(photo d'illustration - Les canaux d'Amsterdam © RICHARD NEBESKY / ROBERT HARDING HERITAGE / AFP)