En direct du monde, France info

Au Québec, la guerre des producteurs de sirop d'érable

La récolte de la sève d'érable bat son plein en ce moment dans la Belle Province. Mais l'ambiance est un peu tendue...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Sirop d'érable © Fotolia)

Cette guerre du sirop d’érable couve depuis plusieurs années. Elle a éclaté au grand jour il y a quelques semaines, quand un rapport ministériel a donné raison aux récriminations de certains producteurs. Une partie d’entre eux dénonce les contraintes posées par la commercialisation de ce nectar doré. Pour écouler leur production, ils sont obligés de s'adresser à une agence commerciale unique, dirigée par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Ce système, mis en place il y a une douzaine d’années, fixe un prix d’achat unique du sirop pour tous, et des paiements établis à certaines périodes de l’année. 

Ce mode de commercialisation a le mérite de garantir un prix fixe aux producteurs chaque année, que la sève coule beaucoup ou non des érables. Sauf que cela induit aussi une limitation de la production, ce qui irrite passablement certains acériculteurs.

(Sirop d'érable © Fotolia)