En direct du monde, France info

Au Mexique, le fils d'El Chapo propulsé au rang d'icône médiatique après son arrestation ratée

Ovidio Guzmán avait été capturé par les forces de sécurité mexicaine puis relâché sous la pression du cartel de Sinaloa, qui avait provoqué plusieurs fusillades simultanées aux quatres coins de la ville.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ovidio Guzmán était jusqu’alors une figure discrète de la dynastie Guzmán, le moins connu des Chapitos.
Ovidio Guzmán était jusqu’alors une figure discrète de la dynastie Guzmán, le moins connu des Chapitos. (copie d'écran Instagram)

Cela s’est passé le 17 octobre à Culiacán, le fief du cartel de Sinaloa, autrefois dirigé par Joaquin Guzmán : les forces de sécurité mexicaine cernent le domicile où se trouve le fils du baron de la drogue, Ovidio, le capturent, puis le relâchent sous la pression du cartel de Sinaloa qui provoque plusieurs fusillades simultanées aux quatres coins de la ville…

Le moins connu des "Chapitos"

C’est un camouflet infligé au gouvernement mexicain, mais c’est aussi le début de la ferveur médiatique autour du personnage d’Ovidio Guzmán. En effet, il était jusqu’alors une figure discrète de la dynastie Guzmán, le moins connu des "Chapitos", comme sont dénommés les fils d’El Chapo. Mais Ovidio se trouve soudain propulsé au rang d’icône médiatique. Il y a déjà une centaine de "corridos" qui lui sont consacrés. Les corridos, ce sont des chansons qui exaltent les figures du narcotrafic. Des titres comme Héritage Guzmán ou Le sauvetage des frères s’en donnent à coeur joie sur l’opération ratée des militaires, et la supériorité de l’armée du cartel, menée par Ivan et Alfredo qui ont mis Culiacán à feu et à sang pour obtenir la libération de leur cadet. Sur les clichés de son arrestation, Ovidio toise l’objectif d’un air défiant. Sur les réseaux sociaux, on commente la ressemblance du l’homme de 29 ans avec son père lorsque celui-ci était jeune, on parle de la marque de sa chemise, et on analyse les pendentifs religieuses qu’il portait au cou lors de son arrestation… et qui sont devenus des accessoires très tendance.

Après son arrestation, il s'exprime sur Instagram

Profitant de cette popularité, Ovidio lui-même s’est exprimé…  sur Instagram. Alors que les fusillades qui ont suivi son arrestation ont causé huit morts et une quinzaine de blessés, Ovidio rend grâce à Dieu, il remercie ses frères et tous ceux qui ont risqué leur vie pour lui, et il s’excuse aussi auprès des habitants de Culiacán “pour tout ce qui s’est passé”, mais il demande leur compréhension par rapport à la situation qu’il traversait. Ovidio Guzmán est accusé de narcotrafic par les Etats-Unis. Mais ce sont ses frères, Ivan et Alfredo, qui figurent sur la liste des plus recherchés par la DEA, l’agence antidrogue américaine. Suite à l’arrestation d’El Chapo et son extradition aux Etats-Unis il y a trois ans, ses fils ont pris la tête du cartel de Sinaloa aux côtés d’Ismaël Zambada, un ex-associé du narcotrafiquant.    

Ovidio Guzmán était jusqu’alors une figure discrète de la dynastie Guzmán, le moins connu des Chapitos.
Ovidio Guzmán était jusqu’alors une figure discrète de la dynastie Guzmán, le moins connu des Chapitos. (copie d'écran Instagram)