En direct du monde, France info

Au Chili, 700 000 saumons s'échappent d'un élevage et menacent la faune marine de Patagonie

Les autorités chiliennes et des associations de pêcheurs ont porté plainte contre l'entreprise propriétaire de l'élevage. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
700 000 saumons se sont échappés d\'un élevage à Puerto Montt, dans la Patagonie chilienne.
700 000 saumons se sont échappés d'un élevage à Puerto Montt, dans la Patagonie chilienne. (MARTIN BERNETTI / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Près de 700 000 saumons se sont échappés d'un élevage début juillet à Puerto Montt dans la Patagonie chilienne, après une tempête, suscitant l'inquiétude des associations écologistes. 

Pour l'instant, l'entreprise norvégienne Marine Harvest, propriétaire de l'élevage, n'a pu rattraper que 40 000 poissons environ. D'autres ont été mangés par des otaries de Patagonie ou capturés par des particuliers et de petits pêcheurs.

Inquiétude pour la faune marine

Mais il est impossible de dire combien sont encore dans la nature et c'est bien ce qui inquiète les organisations de défense de l'environnement. Liesbeth Van der Meer, directrice de l'association Oceana au Chili, craint que les saumons ne détruisent la faune marine de la région : "C'est très inquiétant, parce que les saumons sont carnivores et ils ont besoin de manger d'autres poissons pour s'alimenter. Quand ils se sont échappés, l'entreprise a dit 'ne vous inquiétez pas, parce qu'ils ne vont pas réussir à s'alimenter dans la nature'. Mais ce n'est pas vrai !"

Le Chili a déjà connu un tel événement au milieu des années 1990, où près de quatre millions de saumons et de truites s'étaient échappés de plusieurs élevages en l'espace de quelques mois. Une vaste étude avait été menée à l'époque sur le sujet.

La chercheuse Doris Soto y a participé et aujourd'hui, elle se veut rassurante : "L'espèce qui vient de s'échapper maintenant, le saumon de l'Atlantique, représente environ 70% de la production ici et parmi les trois espèces échappées à l'époque, c'est celle qui a le moins bien survécu, celle qui avait été capturée le plus vite. A tel point que vers la fin de l'étude de terrain, on n'en trouvait plus".

L'entreprise risque une lourde amende

En effet à ce jour, il ne semble pas que cette espèce ait réussi à s'adapter à la vie sauvage au Chili, mais les associations et les pêcheurs d'ici ont peur qu'à force, certains de ces saumons y parviennent et deviennent une nouvelle espèce invasive dans la région.

Les autorités chiliennes, mais aussi des associations de pêcheurs, ont porté plainte contre Marine Harvest. L'entreprise risque une lourde amende et si elle ne parvient pas à rattraper au moins 10% des saumons d'ici deux semaines, elle devrait être accusée de dommages à l'environnement par la justice chilienne.

700 000 saumons se sont échappés d\'un élevage à Puerto Montt, dans la Patagonie chilienne.
700 000 saumons se sont échappés d'un élevage à Puerto Montt, dans la Patagonie chilienne. (MARTIN BERNETTI / AFP)