En direct de la Silicon Valley, France info

SONOS révolutionne l'écoute de la musique à la maison

Tout le monde pensait le marché de la Hi-Fi fini, depuis que les smartphones sont devenus nos nouveaux "music-center", et bien c’est loin d’être le cas, comme le prouve SONOS et d’autres start-ups du secteur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© SONOS)

Depuis Internet et le mobile, si il y a bien une industrie qui a subi une révolution c’est la musique. C’est simple, tout a changé et ce que certains considéraient au départ comme une terrible menace s’est finalement transformé en une formidable opportunité pour le secteur.

On n'a jamais écouté et partagé autant de musique depuis l’avènement des services de streaming comme Spotify ou Deezer en France ou les radios internet comme Pandora ou encore les plate-formes de distribution comme Sound Cloud.

Grâce à ces nouveaux services la musique est devenue accessible à tout moment depuis n’importe où, et il faut bien l’avouer, notre vieille chaîne Hi-Fi s’est transformée en relique du XXe siècle. Et bien tout cela est sur le point de changer.

Les ventes sont en train de littéralement exploser et cela va être le cadeau à la mode sous le sapin cette année.

Comme d’habitude, c’est encore une start-up de la Silicon Valley qui fait la course en tête, elle s’appelle SONOS, et elle propose depuis déjà de nombreuses années un système ultra-simple à installer chez soi, qui permet de diffuser de la musique depuis son mobile sur un réseau d’enceintes installées aux quatre coins de sa maison.

SONOS qui a déjà reçu plus de $400M d’investissement vient d’annoncer que son chiffre d’affaire cette année dépassera le milliard de dollars, et elle s’est imposée comme le leader du secteur. La start-up est aujourd’hui tellement valorisée qu’on voit mal qui d’autre qu'Apple ou Google pourrait mettre la main dessus.

Il faut avouer que le pari était loin d’être gagné. On a l’habitude de dire dans la Silicon Valley que le point commun entre les start-ups qui fabriquent des produits manufacturés, c’est l’échec.

Le meilleur est à venir

Généralement Internet et Industrie ne font pas bon ménage. Réussir dans ce domaine implique d’être excellent, à la fois en terme de recherche et développement, d’industrialisation et de distribution.

SONOS a fait, il faut l’avouer, sur tous ces points, un travail remarquable et en récolte aujourd’hui les fruits. La concurrence réagit et il est bien possible que le concurrent le plus redoutable de SONOS soit français… Cette semaine j’ai rencontré à San Fransisco une société française qui travaille depuis près de 10 ans sur un système similaire, et ce que j’ai vu m’a littéralement scotché.

Ils ont mis au point un produit au design ébouriffant, avec des qualités sonores qui dépassent tout ce qui existe aujourd’hui. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus mais si ces petits Frenchies arrivent à trouver les moyens de leur ambition et réussissent leur lancement ici aux US, je pense que SONOS a vraiment du souci à se faire.

(© SONOS)