Élysée, la bataille, France info

Emmanuel Macron et la présidentielle de 2022 : une campagne à droite toute ?

Battre Marine Le Pen à tout prix, est-ce d'ores et déjà l'objectif ultime dans la campagne présidentielle ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président de la République à l\'Elysée lors d\'une réunion par vidéoconférence avec des responsables de l\'Union africaine, mercredi 17 février 2021.
Le président de la République à l'Elysée lors d'une réunion par vidéoconférence avec des responsables de l'Union africaine, mercredi 17 février 2021. (GONZALO FUENTES / AFP)

Le soir de son élection, en 2017, Emmanuel Macron disait : “Je ferai tout pour que les électeurs n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes.” Quatre ans plus tard, Marine Le Pen a dans les sondages un meilleur score que celui qu'elle a réalisé en 2017... Face à ce chiffre, le positionnement du potentiel futur "candidat Macron" est-il déjà en train de se dessiner ? 

C'est le thème de ce quatrième épisode d'"Elysée la bataille", le podcast original du service politique de franceinfo.

"Vous êtes trop molle"

Cette citation a beaucoup fait parler, une phrase adressée à Marine Le Pen par Gérald Darmanin lors du débat qui les a opposés début février. Le ministre de l'Intérieur qui a aussi parlé lors de cette émission télévisée de "faire plaisir aux électeurs du Rassemblement national." Est-ce un aveu de la stratégie de l'exécutif ? Une partie de la majorité est-elle mal à l'aise avec ce virage, par exemple au sujet du débat sur l'islamo-gauchisme ?

Et ce bras de fer à droite signifie-t-il qu'il n'y a plus d'espace à gauche de l'échiquier politique ? Ou au contraire, socialistes et écologistes ont-ils l'espoir de venir briser cette dynamique ? 

Dans cet épisode de "Élysée, la bataille", découvrez aussi la personnalité de la semaine Léonore Moncond'huy, maire écologiste de Poitiers, et le regard sur la campagne française de Jihad Gillon, rédacteur en chef monde arabe de Jeune Afrique.

Le président de la République à l\'Elysée lors d\'une réunion par vidéoconférence avec des responsables de l\'Union africaine, mercredi 17 février 2021.
Le président de la République à l'Elysée lors d'une réunion par vidéoconférence avec des responsables de l'Union africaine, mercredi 17 février 2021. (GONZALO FUENTES / AFP)