Du côté des étoiles, France info

La nuit comme vous ne l'avez jamais vue

La nuit n'appartient pas qu'aux astronomes. Une faune discrète, s'activant la nuit uniquement, croise souvent les amateurs qui lèvent yeux et télescopes vers le ciel. Mais l'obscurité nocturne, dans l'imaginaire humain, a aussi un statut particulier : pourquoi a-t-on peur la nuit ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Les astronomes croient avoir apprivoisé la nuit... Est-ce bien sûr ? Passer une nuit en tête à tête avec les étoiles, dans la coupole enveloppante d'un observatoire, bercé par le ronronnement rassurant d'un grand télescope, c'est facile, mais quel astronome amateur n'a pas eu un frisson dans le dos, par une belle nuit sans Lune, en écoutant le bruissement du vent dans les arbres d'une forêt voisine, ou les bizarres chuintements et gratouillements d'un hérisson passant courageusement à quelques mètres de sa lunette humide de rosée installée dans un pré ? Cette vie, qui s'éveille lorsque le Soleil se couche, et dont les astronomes sont les témoins, parfois bien involontaires, est le sujet de l'exposition Nuit, au Jardin des Plantes de Paris, jusqu'au 3 novembre 2014.

Cette peur du noir, nous explique l'équipe de dans le Hors-Série "La nuit" du magazine Science & Vie, est inscrite dans les gènes...

Elle explique pourquoi , malheureusement, notre espèce tente d'éradiquer la nuit, en éclairant villes, routes et villages, au mépris de la faune, de la flore, dans une gabegie énergétique inouïe. Progressivement, on assiste cependant à une prise de conscience des méfaits de cette véritable pollution lumineuse. 

Il nous faut oublier les terreurs ancestrales , et apprivoiser la nuit, cette vertigineuse fenêtre sur le cosmos.

(©)