Cet article date de plus de sept ans.

Nicole Fontaine : "Ouvrir un livre, c'est un petit moment hors du temps"

écouter (6min)
L'ancienne présidente du Parlement européen se rappelle d'une adolescence bercée par la littérature classique, le théâtre de Corneille, Molière, ou des auteurs plus contemporains comme Sartre ou Camus. Elle concède un petit faible pour la poésie. Pour le plaisir de jouer avec les mots : "adolescente, je faisais mes rédactions en poésie."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

L'ancienne présidente du Parlement européen ouvre régulièrement "Massoud l'Afghan " de Christophe de Ponfilly.

Un ouvrage qui la ramène en 2001, lorsqu'elle avait reçu le commandant Massoud, quelques mois avant son assassinat. Pour Nicole Fontaine, le roman, et plus généralement le livre, est source d'apprentissage, de compréhension.

Elle cite par exemple "L'immeuble Yacoubian " de l'écrivain égyptien Alaa al-Aswany. L'histoire d'un immeuble qui permet de prendre le pouls de la société égyptienne, juste avant la révolution.

Ou "Dans le jardin de la bête " d'Erik Larson, qui montre la montée du nazisme, à travers l'histoire du premier ambassadeur américain dans l'Allemagne hitlérienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.