Cet article date de plus de sept ans.

Eric Fottorino: "Un écrivain on doit le reconnaître dès les premières pages"

écouter (6min)
Journaliste, ancien directeur du quotidien Le Monde, écrivain prix Femina 2007.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Mauriac était un écrivain exceptionnel et un journaliste libre de plume. Chez François Mauriac ce qui est paradoxal c'est cette écriture cristalline pour décrire les tréfonds de l'âme humainej J'ai découvert Antoine Blondin dans ses chroniques du journal L'Equipe , mais le romancier est sombre. J'aime cette petite musique un peu cassée.

Dans ma bibliothèque, il y a Romain Gary comme vieux compagnon de route, c'est une immense sensibilité d'enfant
Ce qui compte c'est d'abord le style, un écrivain on doit le reconnaître aux premières pages sans même qu'il signe. Il faut être plus fort que ce que l'on écrit disait Marguerite Duras.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.