Cet article date de plus de sept ans.

Brice Lalonde : "Les romans expliquent la société"

écouter (6min)
Lorsqu'il voyage, l'ancien ministre de l'Environnement achète les romans d'auteurs originaires du pays qu'il s'apprête à visiter. Il lit en ce moment Sándor Márai, l'auteur hongrois, ou encore l'écrivain chinois Mo Yan ("Beaux seins, belles fesses").
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Brice Lalonde, l'ancien ministre de l'Environnement  © Maxppp)

Pour Brice Lalonde, "les rapports des Nations Unies sont obsolètes au bout d'un an. Tandis que les romans durent toujours, et expliquent la société de chaque pays de manière bien meilleure." Dès qu'il visite un pays, le conseiller spécial de l'ONU pour le développement durable lit les romans du cru. "Mon favori, c'est Tolstoï. Le meilleur romancier qui ait jamais existé."

Brice Lalonde cite aussi des auteurs qui, à travers leurs œuvres, éveillent les consciences au développement durable : le Brésilien Jorge Amado, Le Péruvien Mario Vargas Llosa, ou le Français Jean-Christophe Ruffin : "Ce sont des auteurs qui font vivre la nature".

Mais s'il ne devait garder qu'un livre, l'ancien ministre de l'Environnement choisirait les "Mémoires d'outre-tombe". Le monument de Chateaubriand ne quitte pas sa table de chevet. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Dernières pages avant la nuit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.