Dans une autre vie, France info

Dans une autre vie, François Hollande aurait voulu être avant-centre de l'équipe de France de football

S'il n'avait pas été président de la République, François Hollande avait pour rêve d'enfant de devenir avant-centre de l'équipe de France de football. Il le raconte à Jacques Vendroux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Hollande, ancien président de la République en visite à Arles (Bouches du Rhône).
François Hollande, ancien président de la République en visite à Arles (Bouches du Rhône). (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

François Hollande est certainement le président de la République qui connaît le mieux le football. Comme Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy, François Hollande a toujours été proche de l'équipe de France de football. Lors de l'Euro 2016 en France, il a assisté à tous les matchs des Bleus et a n'a manqué aucune finale de la Coupe de France de football pendant son quinquennat. François Hollande aime le Football Club de Rouen, son prédécesseur Nicolas Sarkozy avait une préférence pour le Paris Saint-Germain et son successeur, Emmanuel Macron, lui, est un supporter de l'Olympique de Marseille.

"On n'arrive pas toujours à l'ambition qui était celle de sa jeunesse, confie l'ex-chef de l'État. Il faut faire des compromis. Alors ne pouvant pas devenir avant-centre de l'équipe de France, j'ai choisi d'être président de la République." François Hollande a rêvé d'être Zlatan Ibrahimovic, Olivier Giroud, Bernard Lacombe ou encore Jean-Pierre Orts. "Je mesure bien l'écart entre ce rêve et la réalité, mais je plaisante parce que c'était un rêve d'enfant. À un moment, il faut savoir qu'on n'a pas forcément la technique qui correspond à son ambition. En revanche, servir son pays, il n'y a pas plus beau mandat."

Comprendre l'histoire du football

"J'avais un grand-père qui m'avait emmené dans des stades, qui m'avait éduqué sur le plan sportif, et je lui en suis reconnaissant parce que moi-même j'ai fait cela avec mes propres enfants en attendant d'avoir mes petits-enfants", raconte François Hollande. 

"Il faut être initié. On ne devient pas sportif simplement en regardant des matchs à la télévision. On ne peut véritablement comprendre le monde que si on comprend son histoire, et le sport c'est exactement la même chose," conclut François Hollande.

François Hollande, ancien président de la République en visite à Arles (Bouches du Rhône).
François Hollande, ancien président de la République en visite à Arles (Bouches du Rhône). (BERTRAND LANGLOIS / AFP)