Cinq jours à la une, France info

Débarquement du 6 juin 44 : les journalistes étaient sur place

A la fin du mois de mai 1944, outre les soldats, de nombreux journalistes se tiennent prêts : pas moins de 558 d’entre eux sont accrédités. Dix-sept journalistes de la BBC débarquent sur les plages normandes avec les soldats, témoignages.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Ouest France)

Une semaine avant le débarquement, les journalistes accrédités sont conduits en Ecosse pour faire croire aux Allemands que quelque chose d’important risque de se passer dans le Nord. Mais le 6 juin, les journalistes sont au cœur de la bataille. Parmi les 558 journalistes accrédités et qui vont débarquer avec les soldats, George Hicks, un reporter radio de CBS. Il est à bord de l’USS Ancon, un paquebot inauguré en 1938 mais transformé comme beaucoup en navire de guerre. Il sert d’état-major flottant ce jour-là. Le soir même, après être passé entre les mains de la censure, le reportage de George Hicks est diffusé entre 23h et 23h30 sur CBS, NBC, and the North American Service of the BBC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hicks n’est donc pas en première ligne mais il est au cœur des combats. Un avion allemand, nazi dit le reporter, est abattu, ce qui d’ailleurs permet de souligner qu’il y a bien eu des appareils allemands qui sont intervenus ce jour-là. Mais leurs 300 sorties pèsent peu face aux milliers de sorties aériennes alliées.

A quelques kilomètres de là, en route vers Juno et au milieu des soldats canadiens , le reporter australien de la BBC, Colin Wills, enregistre également son reportage.

"C’est le jour et c’est l’heure. Le ciel s'éclaircit au-dessus de la côte européenne, au moment même où ils passent à l'attaque. Le soleil tape très fort maintenant, c’est comme un présage, il est soudainement apparu quand nous sommes arrivés. Le ciel est clair, la mer est une étendue argentée scintillante avec toutes ces embarcations qui la traversent et dans le fond, les navires de guerre qui tirent rapidement et sans interruption sur la côte."

Quelques mois tard, il sera avec les alliés pour raconter la libération du camp d’extermination de Bergen Belsen. 

(© Ouest France)