Cinéma week-end, France info

"Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence"

Aujourd'hui, un trio d'amis et de comédie, emmené par Alex Lutz au programme de la semaine à venir, des superhéros qui confirment leur mainmise sur le box-office, un taxi iranien dans la séance de rattrapage de Carmen Castillo et le Lion d'or du dernier festival de Venise à découvrir dans les salles dès maintenant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence © Les Films du Losange)

 

 

La cinéaste franco-chilienne Carmen Castillo, dont le dernier documentaire, sur l'engagement politique, On est vivants , est à l'affiche en ce moment, vous conseille de ne pas manquer le film de l'iranien Jafar Panahi, Taxi Téhéran , cette ballade dans la capitale iranienne où, grâce à une petite caméra cachée dans un taxi, le cinéaste, qui est toujours sous le coup en Iran d'une interdiction de travailler et de voyager, a réussi à réaliser clandestinement cette tragicomédie.

Un film fait de ses rencontres dans ce taxi qui ont déjà séduit plus de 280.000 spectateurs parmi lesquels Carmen Castillo : "Il y a là le travail d'un cinéaste qui invente, dans des conditions impossibles, la rencontre avec l'autre. A l'intérieur de ce taxi, il y a une humanité qui passe."

Le box-office et le programme de la semaine à venir dans les salles**

 

Au box-office, ce sont toujours les superhéros de Avengers l'Ere d'Ultron qui dominent avec près de deux millions de spectateurs en une semaine.

Ce mercredi, c'est une comédie française, Connasse, princesse des cœurs , avec Camille Cottin qui a tiré son épingle du jeu en prenant la tête du classement des nouveautés. 

Et c'est encore une comédie française qui pourrait séduire le public la semaine prochaine.

Avec Le talent de mes amis , l'humoriste Alex Lutz réussit en effet son passage au cinéma avec une comédie qui dessine le portrait de trois copains quadragénaires en pleines turbulences, secoués par les impératifs de réussite et d'accomplissement qu'impose la société : une ode à l'amitié, et des personnages qu'Alex Lutz croque avec le sens de l'observation et du décalage qui imprègne déjà ses sketches sur scène : "Ce n'est pas dans une démarche méchante mais plutôt dans une démarche réconciliatrice. Se montrer dans nos vulnérabilités, c'est le meilleur moyen de se dire : "Allez c'est cool, on se donne la main, tout va bien, TOUT VA BIEN !" .

(Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence © Les Films du Losange)