Cet article date de plus de sept ans.

"Neiges d'automne" d'Hugo Bardin, "Dancers" et "Los Hongos"

écouter (5min)
C'est comme ça chaque année : après le Festival de Cannes, les sorties se font rares. Mais c'est quand même l'occasion, pour certains films, d'être présentés dans quelques salles. C'est le cas de "Neiges d'automne", un 1er film signé Hugo Bardin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Il s'agit d'une jolie histoire chorale entre sœurs, inspirée de Tchekhov. Et malgré quelques défauts de mise en scène, il se dégage un vrai charme de ce film totalement hors circuit. Pour l'heure, ce long métrage qui s'est fabriqué sur plusieurs années n'est à l'affiche quand dans une seule salle : le Saint André des Arts à Paris, un cinéma qui croit en Hugo Bardin, tout jeune cinéaste autodidacte de 24 ans qui a entièrement autoproduit ce premier film : "On est passé par un site de financement participatif. Naïvement, on a demandé 2.000 euros et on en a eu le double ! On a fait le film avec 5.000 euros. Tout le monde a travaillé bénévolement, soit entre 70 et 100 personnes pendant deux – trois mois."

 

 

 

Graziella de Mehdi Charef est une histoire d'amour entre un homme et une femme qui sortent de détention et vont affronter le regard des autres avec le poids du passé qui subsiste. Cet homme et cette femme sont Rossy de Palma et Denis Lavant, sous le regard d'un troisième personnage, Claire Nebout. Claire Nebout est habituée à se trouver devant la caméra de Mehdi Charef, presque un cinéaste fétiche : "Ce n'est pas quelqu'un qui est dans l'explication. Il aime laisser une part au spectateur pour trouver sa voie ou ses émotions."

Qu'est-ce qui marche en salle en ce moment ?

Sur la semaine écoulée, c'est toujours Mad Max qui caracole en tête avec 1.500.000 spectateurs en deux semaines.

A noter l'explosion de La Loi du marché, le film avait très bien démarré mais, depuis le prix d'interprétation masculine remporté dimanche soir à Cannes par Vincent Lindon, les salles sont pleines : 250 000 personnes ont déjà été touchées par le nouveau long métrage de Stéphane Brizé.

Et parmi les nouveautés de mercredi, il y a San Andreas, le film catastrophe sur le Big One, le tremblement de terre géant attendu en Californie, a beaucoup séduit. Mais n'oubliez pas L'ombre des femmes, le séduisant nouveau film en noir et blanc de Philippe Garrel avec Clotilde Courau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.